AccueilActualitésLyon : le centre de transit de Charial s'offre un rajeunissement

Lyon : le centre de transit de Charial s'offre un rajeunissement

Situé dans le 3e arrondissement de Lyon, le centre de transit de Charial est en train de subir de grands travaux de rénovation afin de rouvrir ses portes d'ici l'été 2023.
Une ancienne congrégation religieuse était implantée initialement dans ce bâtiment.
Valentin Chavand - Une ancienne congrégation religieuse était implantée initialement dans ce bâtiment.

Actualités Publié le ,

Le centre de transitde Charial dans le 3e arrondissement de Lyon est en train de faire peau neuve. Cette ancienne bâtisse datant des années 30 appartenait initialement à une congrégation religieuse.

"Depuis 2013, le Forum Réfugiés était locataire du lieu. En 2017 la congrégation a souhaité revendre ce bien, néanmoins elle voulait que le Forum continu à bénéficier de ce bâtiment. Grand Lyon Habitat s'est donc porté acquéreur en 2019", contextualise Florence Sebert, responsable de l'opération de rénovation pour GHL.

Une opération à 4 M€

Lors de l'état des lieux, l'organisme public s'est rendu compte que l'immeuble était vétuste, que les chambres destinées aux demandeurs d'asiles étaient spartiates et les espaces sanitaires très mal utilisés. À partir de ce constat, la décision de réhabiliter le bâtiment a été prise.

@Valentin Chavand. Le centre de transit dispose de 750 m² de surface habitable

En collaboration avec le Forum Réfugiés qui souhaitait que le nombre de places destinées aux demandeurs d'asiles reste identique, Grand Lyon Habitat est, depuis janvier 2022 en train de réaliser cette importante rénovation.

La livraison du chantier est prévue pour le troisième trimestre de 2023. Au total, cette opération s'élève à un peu plus de 4 M€. Elle est financée en partie par l'État, la Ville de Lyon et la Métropole de Lyon.

Des opérations de travaux conséquentes

L'objectif principal de ce projet est de redonner un lieu de vie confortable aux réfugiés qui transitent par ce centre. Pour ce faire, il a fallu dans un premier temps désamianter et curer l'ensemble de la structure.

"Cette phase a duré environ trois mois", commente Antoine Bernadal, architecte en charge du projet. Actuellement, les entreprises s'attèlent au rehaussement de la toiture. "On élève le niveau des combles d'environ deux mètres", explique l'architecte. La façade est en cours de ravalement et les menuiseries extérieurs ont également été changées.

Les anciennes chambres bénéficieront de nouveaux aménagements. "On va construire 44 chambres, qui disposeront chacune d'une kitchenette et d'une salle de bain. Elles seront communicantes afin de faciliter le regroupement familiale", détaille Florence Sebert. "Les portes pourront également être verrouillées électroniquement pour rester individuelles", ajoute Antoine Bernadal.

Ces habitations de 13 à 25 m² permettront d'accueillir une centaine de personnes au total. Deux chambres accessibles aux personnes à mobilité réduite sont également prévues au rez-de-chaussée.

750 m² de surface habitable

Dans ce nouvel espace, les architectes ont réfléchi à l'implantation de nombreuses parties communes. Local poubelle, local à poussette, lingerie, bureau d'accueil et cuisine pour les salariés de Forum Réfugiés viendront se glisser au milieu des 750 m² de surface habitable du bâtiment.

Dans cette bâtisse, les vestiges d'une chapelle sont encore visibles. Le choix à été fait de garder quelques-uns des vitraux de l'édifice.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?