AccueilMatérielSalon MIX.E de Lyon : du diesel au BioGNV

Salon MIX.E de Lyon : du diesel au BioGNV

Lors du salon MIX.E de Lyon, les entreprises CRMT, GRDF et Berthelet ont présenté un tracteur et un car diesel qui viennent d'être rétrofités au BioGNV.
Salon MIX.E de Lyon : du diesel au BioGNV
Alexandre Bonnet - Le nouveau tracteur BioGNV en phase de test

Matériel Publié le ,

A l’occasion du salon MIX.E, qui se tient à la Cité internationale de Lyon jusqu' au 14 avril, l’entreprise CRMT, en partenariat avec GRDF et l’entreprise de transport Berthelet, a présenté deux nouvelles innovations.Un autocar et un tracteur, roulant initialement au diesel qui ont été rétrofités au BioGNV (convertir un véhicule diesel ou essence vers une motorisation au gaz).

Cette nouvelle technologie s’ancre dans le projet des trois sociétés qui ont chacune, à leur niveau, le souhait de développer des solutions de mobilité durable.

Le tracteur BioGNV en phase de test

Le tracteur rétrofité encore au stade de prototype va être testé dans une ferme en Allemagne durant deux ans. La nouvelle technologie permettrait de diminuer les émissions de NOx (Oxyde d’Azote) de 50 % et de CO2 de 80 %.

Ce projet financé par l’Union européenne a pour objectif de développer la transition écologique pour qu'à terme les exploitations agricoles n'émettent plus de CO2.

Un procédé optimale pour les engins qui ne roulent pas beaucoup

Le retrofit BioGNV, qui se développe petit à petit, devrait par la suite s’orienter vers d’autres types de véhicules. Gladys Montagnole, ingénieure d’affaires Bio GNV chez GRDF, explique que l’entreprise partenaire CRMT "va lancer un nouveau projet de ce type, un poids lourds de nettoyage pour la Métropole de Lyon".

Les engins de chantier sont également dans le viseur de la nouvelle technologie. L’ingénieure d’affaires souligne que cette innovation est intéressante pour "les véhicules de ce type qui ne roulent pas beaucoup mais qui ont une forte valeur ajoutée".

Un autocar propre et à moindre coût

Le bus de la société Berthelet, est le premier car scolaire en France à bénéficier de cette innovation. En plus du bénéfice écologique, l’aspect économique est également pris en compte par la société de transport.

Selon Aurélien Berthelet, directeur général de l’entreprise "un véhicule rétrofité coûte 50 % moins cher qu’un véhicule neuf". L’autocar qui vient de subir cette transformation était en service depuis treize ans et ne respectait plus les normes environnementales imposées par la métropole lyonnaise. Sa transition au BioGNV lui a permis d'être remis en circulation car il est désormais considéré Crit’Air 1.



Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?