Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Malerba, porte ouverte sur l'innovation

le - - Rhône

Malerba, porte ouverte sur l'innovation
© Agnès Giraud-Passot - Bruno Malerba

Référence nationale dans la confection de blocs-portes techniques pour l'ensemble des marchés de la construction, Malerba dispose d'un outil industriel performant et intégré sur plus de 100 000 m2. Tous ses produits, en constante évolution, sont fabriqués à la commande autour de son siège historique de Cours-la-Ville (69). Des investissements permanents permettent à l'entreprise familiale d'afficher des ambitions toujours plus fortes. Elle s'ouvre aujourd'hui au réseau de la GSB, Grande surface de bricolage.

En 1971, Paul Malerba crée une usine de fabrication d'huisseries métalliques dans la petite cité industrielle de Cours, berceau de la couverture au début du XXe siècle. Il travaille alors pour les acteurs locaux du Bâtiment et développe son activité au fil du temps. L'homme est visionnaire et ambitieux. Il diversifie ses produits avec les blocs portes métalliques et bois, et augmente progressivement ses capacités de production. Pour répondre aux demandes des clients avec des gammes de produits de plus en plus techniques, il construit régulièrement de nouveaux sites sur la commune. Cet attachement à cette localité fortement enclavée, aux confins du département du Rhône, reflète une personnalité et un état d'esprit qui représentent des valeurs fortes de l'entreprise. Aujourd'hui, son fils Bruno Malerba, qui a repris la société en 2005, poursuit l'ascension avec le même regard : « Des investissements réguliers permettent aux onze sites de production d'être autonomes. Tous les produits sont fabriqués à la commande pour répondre très précisément aux exigences de chaque projet architectural. Afin de garantir les meilleurs délais de production dans le strict respect des normes de construction en vigueur, l'ensemble des sites est installé dans un périmètre de 10 km autour du siège. Donc, une fabrication entièrement française. Notre objectif est de pouvoir proposer à nos clients des produits et un service de qualité. La stabilité et la compétence de nos équipes nous permettent de respecter nos engagements ».

Un nouveau showroom de 500 m2

Isolation thermique, acoustique, résistance au feu ou à l'effraction, sécurisation des flux… La performance des produits évolue en fonction des besoins des nombreux marchés : santé, hôtellerie, habitats individuels et collectifs, industrie et logistique, culture et sports, infrastructures, enseignement, bureaux. Sur ce dernier marché, l'entreprise fournit actuellement des chantiers à la Défense, avec des produits qui allient la technique et l'esthétique, 745 blocs-portes bois DAS acoustiques pour le Carré Michelet et 827 blocs-portes bois sans montant grande hauteur posés en cloisons filantes.

Toujours en amont des chantiers, Malerba travaille en même temps que le projet se construit. Au Tribunal de grande instance de Paris, elle vient de fournir 3 500 blocs-portes aux exigences ERP et IGH. « Un chantier techniquement très intéressant, sur lequel nous étions les seuls à pouvoir répondre. Un peu comme un prototype grandeur nature », souligne David Palmero, directeur commercial Malerba. L'entreprise équipe également de nombreux hôpitaux, un marché spécifique pour lequel elle a développé des solutions uniques, comme les portes sans montant ou les protections de chants de portes installées à l'hôpital de Voiron (38). « Nous développons des gammes pour des produits spécifiques qui répondent à la demande des architectes, économistes ou entreprises générales. Par exemple, en zone hospitalière Alzheimer, les portes doivent rester ouvertes le jour et fermées la nuit. Nous avons donc mis au point des systèmes de connexions électriques à l'intérieur des traverses ».

Le nouveau show-room met en situation réelle toutes les gammes de PMT (Portes métalliques techniques) et PMIS (Portes métalliques issues de secours) destinées aux secteurs de l'industrie et de la logistique. Portes coulissantes, portes résistant au feu, portes battantes utilisées en milieu pénitentiaire… Au total, 34 blocs-portes sont exposés et testés, soit 100 % de la gamme standard. Cet espace de 500 m2 permet aux clients et prescripteurs de découvrir le panel de solutions proposées par Malerba, qui met également ce site à profit pour réaliser des formations d'installation de ses produits.

Efficacité et savoir-faire

En 2008, lorsque la crise économique entraîne dans son sillage la chute de la construction de logements, Malerba cherche de nouveaux créneaux pour rebondir et s'ouvre à celui de la prison. « Depuis 2013, nous avons équipé huit centres pénitenciers. À la prison de la Santé, à Paris, nous avons fourni 950 portes de cellules qui ont la spécificité de s'ouvrir dans les deux sens. Ce process a été développé par Malerba pour répondre aux exigences de l'APIJ, Agence publique pour l'immobilier de la justice », explique Stéphan Despinasse, technico-commercial Malerba.

Les capacités d'adaptation de l'entreprise sont à l'instar de ses performances, fruits d'un travail permanent de recherche et d'innovation. Le bureau d'études peut ainsi mettre au point, en moins de six mois, un nouveau produit bois, métal ou vitré. Celui-ci est alors testé directement dans le four d'essai, installé en septembre 2017. « Nous avons fait le choix d'investir dans un équipement aux dimensions plus importantes, afin de permettre une meilleure réactivité du bureau d'études lors de ses développements produits », affirme Bruno Malerba.

L'entreprise a aussi choisi d'intégrer le « business information modeling » dans sa démarche. Un chef de projets BIM a été mandaté, afin de répondre à un appel d'offres avec transmission des fiches techniques et des objets en 3D. « Le BIM facilite la gestion du chantier avec des objets préconfigurés aux formats standards, capables d'être implantés dans une maquette numérique. Notre objectif est de référencer 900 produits d'ici la fin de l'année », explique Arthur Valfort, chef de projet BIM de Malerba, qui accompagne notamment les projets de chantier du Creps à Nantes et de Castorama à Mérignac.

Pour être au plus proche de ses clients, Malerba a développé un réseau de distribution dans toute la France. En septembre, un nouveau centre ouvrira sur l'île de la Réunion. Un point stratégique pour Bruno Malerba : « Ce territoire représente pour nous une grosse activité, notamment sur le marché du tertiaire et du logement. En 2019, un sixième site au nord de Paris viendra renforcer le dépôt d'usine d'Epinay et des projets d'implantation sont déjà en cours dans le sud-ouest pour 2020 ». Il semblerait que Malerba n'ait pas fini d'anticiper l'avenir.

Audace et réactivité pour un nouveau marché

« On nous a lancé le défi de sortir un produit compétitif, de qualité et peu onéreux en proposant des prototypes dans un délai record. Nous l'avons relevé ! » En quelques mois, Bruno Malerba lance la « gamme atelier », un produit à destination de la GSB, Grande surface de bricolage, avec une porte coulissante vitrée de type atelier adossée à un châssis, un marché jusqu'alors occupé par des artisans et que personne n'avait encore industrialisé. Ces verrières et portes vitrées atelier étant des produits très tendance, l'industriel surfe sur la vague de la mode : « Le produit n'a rien de révolutionnaire. Aujourd'hui, pratiquement tous les architectes ont des demandes de verrières pour des logements particuliers. Mais nous n'avons aucune perspective ».

Fin 2016, Malerba réalise l'assemblage des nouveaux produits et en livre 13 000 qui sont commercialisés dans les magasins Castorama dès janvier 2017. Le géant de la GSB décide d'étoffer la gamme d'un bloc-porte battant sur charnières et lance un appel d'offres européen pour une commande de 15 000 produits. En septembre 2017, Malerba est retenu pour fabriquer ce produit, qui sera distribué en Grande-Bretagne, Espagne, Pologne, Russie et France. Pour assurer la production, le montage, l'emballage et l'expédition des produits, Malerba achète un site de 4 300 m2 à Montagny, à 15 km de Cours. Cette usine fonctionne ainsi en parfaite autonomie depuis janvier 2018. Elle ne sous-traite que la découpe des tubes à des entreprises locales. Et elle vient de se doter d'une chaîne de peinture. Elle affiche d'ores et déjà l'objectif de sortir 25 000 produits d'ici la fin de l'année et d'atteindre un chiffre d'affaires de 8 à 10 M € d'ici trois ans.

Malerba en chiffres

1971 : création de l'entreprise

11 usines de production

100 000 m2 de surface

1 250 000 unités produites en 2016

250 PV de résistance au feu

500 collaborateurs

170 M € de chiffre d'affaires

30 agences commerciales




Agnès GIRAUD-PASSOT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer