AccueilActualitésMalgré la reprise, la hausse du coût des matériaux pénalise toujours les artisans

Malgré la reprise, la hausse du coût des matériaux pénalise toujours les artisans

Avec une hausse de 2,5% par rapport à 2019, l'activité des artisans du bâtiment confirme sa reprise en 2021 selon la Capeb. Mais quelques nuages demeurent.
Malgré la reprise, la hausse du coût des matériaux pénalise toujours les artisans
DR

Actualités Publié le ,

Tous les signaux le montrent, la reprise est là pour le BTP. La Capeb ne dit d'ailleurs pas le contraire, en communiquant une progression de l’activité de 3,5 % au 4e trimestre 2021. "Ces résultats viennent corroborer la dynamique de croissance observée sur les trois précédents trimestres (+2,5 % sur l'ensemble de l'année 2021), précise la confédération. Cette croissance est majoritairement portée par les travaux d’entretien-amélioration avec une hausse de 4 % pour le trimestre et de 14 % en volume sur l’ensemble de l’année 2021."

45 % des entreprises ont répercuté la hausse du prix des matériaux sur leurs clients

Mais, malgré ces chiffres encourageants, le contexte reste difficile pour le secteur du BTP. La raison ? Les difficultés d'approvisionnement. "Afin de mesurer l’impact de la hausse des prix des matériaux et des difficultés d’approvisionnement sur les artisans, nous avons mené une enquête auprès de 1 700 entreprises adhérentes", explique la Capeb.

"Les résultats montrent que les entreprises interrogées continuent de faire face à une hausse moyenne des prix des matériaux de +18 %. Si la plupart des métiers font face à cette problématique, la menuiserie en connaît la plus forte hausse (22 %), favorisée notamment par l’envolée du prix du bois et de l’acier."

Conséquence, 45 % des entreprises déclarent répercuter cette hausse sur leurs clients. "Cette part tend à s’accroitre légèrement pour les entreprises qui ont entre 10 et 19 salariés", indique la Capeb.

Concernant la pénurie de matériaux, près de 60 % des entreprises déclarent des difficultés d’approvisionnement. "Entre juillet et décembre 2021, la part des entreprises qui l’ont constaté s'est accrue de 7 points confirmant l’installation dans la durée de ces difficultés qui entrainent des reports de chantiers (20,9 %), des retards (46,5 %), des changements de distributeurs (16,3 %), des substitutions de produits (16,3 %) et des problèmes d’organisation (26 %)."

Jean-Christophe Repon : "Les hausses des coûts ne sont plus seulement conjoncturelles"

Pour Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, "la forte hausse des coûts et les difficultés d’approvisionnement des matériaux ont fortement perturbé l’activité des entreprises. Nous savons maintenant que les hausses des coûts ne sont plus seulement conjoncturelles. J’ajoute d’ailleurs que les coûts de l’énergie se sont mis eux-aussi rapidement à augmenter, ce qui constitue une difficulté supplémentaire pour nos entreprises, sans oublier les surcoûts liés à la décarbonation d’un certain nombre de process de fabrication (ciment, tuiles, etc.)."

2 à 3 % de hausse en 2022

Pour 2022, la croissance de l’activité de l’artisanat du bâtiment est estimée entre 2 et 3 % selon la Capeb. "Elle demandera aux entreprises d’anticiper au maximum et de gérer au quotidien les risques liés aux conditions d’approvisionnement et d’augmentation de l’inflation. L’année 2022 sera également marquée par des incertitudes importantes du fait des échéances électorales et de l’évolution de la crise sanitaire."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?