Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Métropole de Lyon : une expérience inédite de chantier bas carbone à Bron

le - - Actualités

Métropole de Lyon : une expérience inédite de chantier bas carbone à Bron
© DR

Soutenu par la Métropole de Lyon et la commune de l'est lyonnais, ce chantier urbain a réuni EDF et quatre acteurs privés : Vicat, Serpollet, Volvo et Bosch Rexroth.

L'espace d'un instant, jeudi 8 juillet, Bron est devenu le point de convergence d'acteurs publics et privés rarement réunis dans les rues de la commune pour commenter le caractère innovant d'un chantier de travaux publics. Si celui-ci, qui portait sur l'installation de deux bornes pour véhicules électriques, n'était pas d'une ampleur susceptible de révolutionner la filière, sa mise en œuvre, en revanche, ne manquait pas d'ambition.

"Les entreprises réunies sur ce site expérimentent un chantier urbain bas-carbone", explique Jérémie Bréaud, le maire de Bron. Un chantier à faible émission de gaz à effet de serre (GES), qui applique les principes de l'économie circulaire et qui repose sur deux grands objectifs : améliorer et mieux mesurer l'impact environnemental des chantiers urbains, en premier lieu, mais aussi et plus globalement participer à l'effort climatique et à la qualité de vie en ville.

"Un chantier exemplaire, qui préfigure les pratiques à venir au sein de la zone à faibles émissions"

Également présent pour l'occasion aux côtés des acteurs principaux engagés dans la réalisation de ce chantier expérimental (EDF, Serpollet, Vicat, Volvo Construction Equipment, Bosch Rexroth), le président de la Métropole de Lyon voit dans cette opération "un chantier exemplaire, qui préfigure les pratiques à venir au sein de la zone à faibles émissions."

Pour réduire au maximum l'empreinte environnementale du chantier, ses acteurs ont multiplié les initiatives, accumulant une somme de petits détails pour relever le défi du bas-carbone.

Ainsi, toutes les équipes EDF et Serpollet se sont rendues sur le chantier en véhicule électrique, la mini-pelle Volvo équipée de composants Bosch Rexroth est également électrique, le béton Vicat a été fabriqué en réduisant de 30 % son bilan GES par rapport au béton traditionnellement utilisé, le camion toupie utilisé pour le livrer est un véhicule hybride gaz naturel liquéfié et électrique... Au final, un gain de 27 % d'émission de CO2 est attendu.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer