AccueilActualitésMise à jour du guide de l'OPPBTP relative aux masques

Mise à jour du guide de l'OPPBTP relative aux masques

Le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction va être modifié pour intégrer un nouvel avis émanant de l'ANSM sur les conditions d'utilisation des masques alternatifs.
Mise à jour du guide de l'OPPBTP relative aux masques
© Adobe Stock

Actualités Publié le ,

Le ministère du Travail vient d'informer l'OPPBTP de l'avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur les conditions d'utilisation des masques alternatifs. Le voici ci-après transposé :

« Comme rappelé dans l'avis du 24 mars 2020, deux catégories de masques tissus ont été créées, dont la performance est mesurée sur la capacité de filtration pour des particules de 3 μm. Une première catégorie propose une efficacité de filtration de 90 à 95 % et la seconde, de 70 à 80 %. L'utilisation de ces deux masques doit être faite en complément de l'application des gestes barrières et de distanciation sociale.

Dans le cas où certains travaux réalisés dans le cadre d'une activité professionnelle interdisent le respect des gestes barrières, et après qu'une analyse du poste ait conclu sur ce fait, la préconisation d'utilisation de masque est la suivante.

Il s'agit de portage de charges ou de tout type d'opération nécessitant le travail de plusieurs opérateurs à proximité immédiate les uns des autres :

- utilisation pour chacun des travailleurs d'un masque alternatif ayant un niveau de filtration de 90 à 95 % (exclusion des masques alternatifs avec une efficacité de filtration de 70 à 80 %). Si disponible, un masque FFP1 peut être également utilisé ;

- en cas d'effort intense, envisager le changement du port du masque alternatif avant le terme des 4 heures d'utilisation, ou en cas d'inconfort lié au port. Dans ce dernier cas, il faut privilégier l'utilisation d'un masque FFP1, dont la portabilité fait l'objet de tests dans la norme.

Dans le cas d'un travail de plusieurs opérateurs dans un environnement confiné sans ventilation, le port du FFP1 devra être privilégié. »

Le guide précise en effet que le port d'un masque de protection respiratoire est obligatoire dans 3 situations de travail : travail à moins d'1 mètre d'une autre personne, intervention chez une personne à risque de santé et intervention chez une personne malade.

Les masques préconisés pour les deux premières situations de travail, précédemment de type chirurgical II-R ou de protection supérieure, sont dorénavant de type à usage non-sanitaire de catégorie I (filtration supérieure ou égale à 90 % - masques de type FFP1, de type chirurgical ou de protection supérieure.

En revanche, pour les interventions chez les personnes malades, des masques de type chirurgical II-R ou de protection supérieure restent obligatoires.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?