Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Mise au vert pour Lyon et sa Métropole

le - - Rhône

Mise au vert pour Lyon et sa Métropole
DR - Bruno Bernard (à gauche) et Grégory Doucet écrivent une nouvelle page de l'histoire lyonnaise

Grégory Doucet et Bruno Bernard sont respectivement devenus maire de Lyon et président de la Métropole de Lyon. Un duo inédit, encarté EELV, qui dirigera la ville centre et l'agglomération avec un programme centré sur la transition écologique. Un second tour marqué au niveau national par une abstention record de 60 %. Du jamais vu pour des élections municipales !

Une page se tourne à Lyon avec la fin de l'ère « Collomb ». Avec près de 53 % des votes en sa faveur, Grégory Doucet devient le nouveau maire de Lyon. L'ancien cadre de Handicap International a véritablement intégré la vie politique en 2007 en rejoignant les écologistes.

« Lyon avait rendez-vous avec l'histoire. La voici. Lyon est au rendez-vous. Lyon a choisi l'écologie. Lyon est faite de cette étoffe dont sont tissés les rêves. Lyon est redevenue terrestre. Nous allons faire ce que nous avons dit. Rien ne se fera sans les Lyonnaises et les Lyonnais, et pas contre les Lyonnais et les Lyonnaises », a déclaré le nouvel édile suite à son élection.

Bruno Bernard, né à Sainte-Foy-lès-Lyon en 1970, est le fils de Roland Bernard, ancien maire d'Oullins et sénateur. Il succède à David Kimelfeld à la tête de la Métropole de Lyon, avec 75 sièges d'ores et déjà acquis pour son camp au sein du conseil métropolitain.

Sur le volet économique de son programme, Bruno Bernard et son équipe expliquent que « cette crise doit être l'occasion d'une réorientation de l'économie. Les mesures de soutien aux différents secteurs doivent accompagner une réduction de l'empreinte écologique de notre économie. Elles doivent, en particulier, préparer l'avenir des secteurs néfastes à l'environnement par des mesures de redéploiement au profit d'activités durables et de formation des salariés de ces filières ».

Pour Yannick Jadot, député européen EELV, « ce qui s'est joué ce soir (dimanche 28 juin) n'est pas la Présidentielle 2022 mais bien une élection locale, avec des enjeux associés de qualité de vie des citoyens ».




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer