AccueilLoireMobilité / Saint-Etienne-Lyon : les consultations se poursuivent

Mobilité / Saint-Etienne-Lyon : les consultations se poursuivent

Pascal Mailhos, préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et préfet du Rhône a réuni en visioconférence au mois de décembre les collectivités, les parlementaires ainsi que les autorités organisatrices de transport pour la quatrième réunion de concertation et de suivi pour l'amélioration des déplacements entre Lyon et Saint-Étienne, en alternative au projet abandonné d'autoroute A45.
Mobilité / Saint-Etienne-Lyon : les consultations se poursuivent
Photo (©Archives l'Essor)

Loire Publié le ,

La loi d'orientation des mobilités (LOM), promulguée le 24 décembre 2019, fait de l'amélioration de la liaison entre les deux métropoles une priorité de l'Etat avec une enveloppe de 400 M€ à investir d'ici 2027. Le développement de tous les modes de déplacement adaptés aux besoins des usagers vise plus particulièrement à renforcer l'utilisation du mode ferroviaire et des autres transports collectifs, à améliorer le niveau de service routier, à favoriser le covoiturage et à promouvoir l'intermodalité. La démarche intègre les enjeux de transition écologique et de santé publique.

Les principaux projets dont la réalisation est programmée à court et moyen termes se déclinent autour de six axes dont le premier concerne l'amélioration des liaisons ferroviaires entre les agglomérations lyonnaises et stéphanoises, avec une augmentation de la capacité d'emport et un gain de régularité des trains. Le développement des liaisons ferroviaires périurbaines au sein de l'agglomération stéphanoise va également être étudié.

L'amélioration du rabattement sur les gares et de leur rôle de pôle d'échanges entre modes ; la modernisation des autoroutes A 47 et A 72 et de la route nationale RN 88 pour fluidifier les flux et améliorer les conditions de sécurité (échangeurs, bandes d'arrêt d'urgence et régulation dynamique des vitesses) ; l'amélioration, cofinancée par le Conseil départemental du Rhône et l'Etat, de la fluidité du trafic et des conditions de sécurité des usagers sur la RD 342 qui constitue un itinéraire de délestage de l'autoroute A 47 sont également au programme. Dans ce cadre et en articulation avec ces travaux routiers, des études vont également être menées pour renforcer l'attractivité des transports en commun.

Enfin, l'étude de voies réservées au covoiturage sur l'A 7 au Sud de Lyon ainsi que d'aires de covoiturage, notamment sur l'A 47 ainsi que le traitement du nœud de Givors-Ternay de l'A 47 constituent les derniers projets.

Les mesures élaborées dans une approche multimodale globale seront mises en œuvre de manière cadencée à court, moyen et long termes, afin de répondre aux besoins de déplacements du quotidien des concitoyens. Ces derniers sont appelés à répondre à un vaste programme d'enquêtes réalisé actuellement par l'Etat par téléphone et par Internet à l'adresse suivante, www.mobilités-saint-etienne-lyon.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?