AccueilSavoieMontagne : Réouverture progressive des grands cols en Savoie

Montagne : Réouverture progressive des grands cols en Savoie

Les opérations de déneigement des grands cols de Savoie ont démarré. Elles se poursuivront tout au long du mois de mai, demandant d’importants préparatifs. Elles ont été plus difficiles cette année par l’épisode neigeux tardif de début avril.
Montagne : Réouverture progressive des grands cols en Savoie
© Bruno Fournier - Le déneigement en cours des grands cols de Savoie représente chaque année un travail d'envergure

Savoie Publié le ,

Les opérations de déneigement des grands cols de Savoie, par les agents des routes du Département, ont démarré la semaine dernière, dans l’optique de leurs réouvertures. Elles s’étaleront de fin avril à début juin.

Les cols situés à moins de 1 000 mètres d’altitude, fermés eux aussi cet hiver, sont d’ores et déjà accessibles depuis le 25 mars (Clergeon et Sapenay sur les hauteurs du lac du Bourget) et depuis le 15 avril pour le col de l’Épine.

Pour les cols situés au-dessus de 2 000 mètres, les choses sont moins simples et demandent, au préalable, des repérages sur le terrain en présence d’un nivologue, des travaux de sécurisation si besoin par déclenchement préventif d’avalanche, avant de programmer et d’établir un phasage du déneigement proprement dit.

Cette année, le dernier épisode neigeux, tardif pour la saison, intervenu début avril, est venu compliquer la tâche des agents avec un niveau d’enneigement important, y compris à des altitudes plus basses, comme en témoigne l’épaisse couche de neige qui recouvre encore la voie d’accès au col du Lindar, situé à 1187 m dans le massif des Bauges.

Fermée depuis le 4 décembre, elle est habituellement dégagée au tout début du printemps mais cette année, il faudra attendre la fin avril pour pouvoir l’emprunter.

L’Iseran (2 770 m) réouvre courant juin

Du côté des grands cols, les premiers travaux ont été lancés mardi 19 avril au Mont Cenis (2 081 m) et débuteront le 2 mai prochain au Cormet de Roselend et à la Madeleine (2 000 m), puis le 9 mai au Petit Saint-Bernard (2 188 m).

Les opérations seront entreprises également au cours du prochain mois, au Glandon (1 928 m) , à la Croix de Fer ( 2 645 m), tandis que le col de l’Iseran, le plus haut en Savoie (2 770 m) est traditionnellement le dernier à être déneigé, fin mai, pour une réouverture à la circulation courant juin.

Ce qui contentera autant les cyclistes chevronnés avides de grands cols alpins et les amateurs de circuits en moto, que l’ensemble des automobilistes, que ce soit par utilité ou pour l’aspect touristique.

Une cinquantaine d’agents à l’œuvre

Mobilisés chaque printemps sur ces opérations de déneigement, les agents sont issus des Maisons Techniques du Département mais aussi des services matériel et maintenance routière, dont les mécaniciens pour faire face aux problèmes fréquents lors de ces travaux d’envergure.

Les travaux de viabilité hivernale représentent pour le Département représentent un coût global de 8 à 10 M€ par an (personnel, matériel, fournitures et prestations) dont 150 000 à 300 000 €, selon les années, pour les opérations de déneigement des cols.

© Bruno Fournier

Cols de Savoie : les prévisions de réouverture

  • Entre le dernier vendredi d’avril et le 1er vendredi de mai : Mont Cenis
  • Troisième vendredi de mai : Croix de fer et Cormet de Roselend ; 4e vendredi de mai : Galibier, Petit Saint-Bernard, Madeleine et Glandon ; 1er vendredi de juin : Iseran.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?