Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Mountain Planet : préparer la montagne de demain

le - - Savoie

Mountain Planet : préparer la montagne de demain
© Bruno Fournier

Tout l'univers de l'aménagement des massifs s'est réuni à Grenoble les 18, 19 et 20 avril. Exposants et visiteurs venus du monde entier ont pu faire des affaires, mais aussi réfléchir aux évolutions environnementales et de la clientèle.

Durant trois journées (les 18, 19 et 20 avril), Alpexpo s'est transformé, comme tous les deux ans, en véritable ruche (sur 50 000 m²) regroupant tout ce qui touche au développement de l'univers montagnard, des grands constructeurs de remontées mécaniques aux matériels de sécurité, en passant par l'organisation des loisirs, la signalétique, les nouveaux outils du tourisme, sans oublier les fabricants d'enneigeurs dont le rôle ne cesse de croître.

Ce mondial de l'aménagement de la montagne, appelé SAM mais devenu Mountain Planet, a été créé en 1974. L'édition 2018 comptabilisait quelque 900 marques venues de 26 pays, 18 000 visiteurs de 70 nationalités. « Les Asiatiques sont venus en nombre cette année, dans la perspective des JO d'hiver de Beijing en 2022 », se félicite Claus Habfast, président d'Alpexpo. Les opérateurs chinois et membres du comité olympique ont en effet été « conquis par l'expertise des exposants français et internationaux », tant au niveau du savoir-faire industriel que de la gestion des domaines skiables. À noter aussi la présence de visiteurs africains, intéressés par le transport urbain et le transport de vallée, preuve que les technologies de la montagne peuvent s'exporter et s'appliquer à d'autres champs d'activités.

Mais, au-delà des affaires, le salon entend nourrir une réflexion de fond sur l'avenir de la montagne, été comme hiver. Une soixantaine de conférences et trois grandes tables rondes ont permis d'élaborer des pistes pour relever le défi du changement climatique, tout autant que celui du renouvellement de la clientèle. Un sujet préoccupant mais désormais pris à bras le corps par les acteurs de la montagne, à l'exemple de l'opération « Génération Montagne » initiée par la Région (la clientèle jeune a baissé de 25 % en quatre ou cinq ans). L'Éducation nationale a sans doute un rôle à jouer, comme le souhaite Pierre Lestas, président de Domaines skiables de France, mais il faut également que « les opérateurs fassent preuve de plus d'audace en terme de produits mais aussi de prix, pour attirer des populations auxquelles les sports d'hiver demeurent inaccessibles ». Aujourd'hui, seuls 8 % des Français pratiquent le ski.

Autre enjeu, la réhabilitation de l'hébergement de loisirs dans la mesure où le foncier est de plus en plus rare. On parle de la rénovation de lits froids existants, mais, pour Pierre Lestas, il est important de ne pas en créer de futurs dans le neuf. « Il s'agit de privilégier des résidences de tourisme à investisseur unique et attirer des fonds immobiliers ».

54 millions de journées-skieurs

Le salon a permis de délivrer un pré-bilan de la saison. Pierre Lestas parle de 54 millions de journées-skieurs pour l'hiver 2017-2018, en progression de 2 % par rapport à la moyenne des quatre dernières années. Le bon enneigement n'a pas pleinement joué (hormis pour les moyennes stations, à +6 %), contrebalancé par une météo défavorable sans laquelle le record de 58 millions en 2008 aurait pu être frôlé. Les chiffres définitifs diront si la France repassera devant l'Autriche et disputera la première place aux États-Unis.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer