Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Noeud ferroviaire : la balle est dans le camp de SNCF-Réseau

le - - Rhône

Noeud ferroviaire : la balle est dans le camp de SNCF-Réseau

Suite aux réunions publiques sur le projet d'aménagement à long terme du nœud ferroviaire lyonnais (NFL), la commission nationale du débat public a remis le compte-rendu des avis exprimés et émis ses recommandations au maître d'ouvrage SNCF Réseau, qui a trois mois pour donner suite au projet et trancher.

« Le premier enseignement à retenir est l'urgence à intervenir. Nous sommes dans une confi- guration de saturation complète et on ne peut pas attendre vingt ans pour voir la réalisation du nœud ferroviaire », appuie Jean- Claude Ruysschaert, président de la commission particulière du NFL. Il faut vraiment que SNCF Réseau, ses partenaires et les autorités organisatrices se mettent autour de la table et définissent un plan d'action à court et moyen terme ». Une réaction qui fait suite aux nombreuses protestations des 6 000 participants au débat public, qui dénoncent le manque de coordination entre les acteurs du transport autour de Lyon et formulent, en matière de mobilité au quotidien, plusieurs propositions d'amélioration : réouverture de lignes et de gares, banalisation de voies, extension de l'amplitude horaire, capacité des TER et des parcs relais, etc.

Autre objectif : désengorger la gare de la Part-Dieu. SNCF Réseau souhaite créer deux nouvelles voies traversant la ville du nord au sud. Une des questions posées au public était de savoir si cette liai- son devait se faire en souterrain (privilégiée par les collectivités) ou en aérien (défendue par les associations). Résultat, aucune des deux options ne fait consensus en l'état.

Plusieurs participants ont suggéré que l'option aérienne pouvait être articulée avec des projets de requalification urbaine, comme la couverture des voies au niveau du boulevard des Tchécoslovaques. Des propositions qui méritent d'être approfondies en lien étroit avec la Métropole. D'autres solutions alternatives sont apparues, reposant sur la mise à quatre voies de la section Saint-Fons-Grenay et la réalisation partielle du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL), faisant suite au projet initial (Saint-Clair-La Guillotière, Saint-Fons-Grenay) qui répond quasiment aux mêmes objectifs présentés par la SNCF.

« Il faut désormais des actes et des réponses clairs », renchérit Chantal Jouanno, présidente de la commission nationale du débat public, pointant du doigt qu'il s'agit du 5e, voire 6e débat engagé en AuRA sur les infrastructures de transport. « De tous les projets souvent pertinents proposés jusque-là, aucun n'a été officiellement abandonné mais aucun n'a été clairement décidé et mis en œuvre ».




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer