AccueilActualitésNorbert Fontanel, Fédération BTP Rhône et Métropole : "Les chefs d'entreprises ont besoin de visibilité"

Norbert Fontanel, Fédération BTP Rhône et Métropole : "Les chefs d'entreprises ont besoin de visibilité"

Norbert Fontanel, le président du groupe éponyme reconnait que la période actuelle n'est pas des plus simples pour le secteur du BTP.
Jocelyn Fontanel est vice-président de BTP Rhône et Métropole.
BTP Rhône et Métropole - Jocelyn Fontanel est vice-président de BTP Rhône et Métropole.

Actualités Publié le ,

La Fédération BTP Rhône et Métropole avait rapidement fait part de ses craintes en 2022, en alertant notamment sur l'envolée des prix. Quel est le constat final ?

On a vécu une année 2022 de turbulence, essentiellement dû à la crise des matériaux. Les prix se sont envolés et pour des entreprises comme les autres qui traitent des marchés avec six mois ou un an d'avance, ça n'est pas neutre. On n'a pas pu répercuter cette inflation dans nos devis et ça a mis à mal beaucoup de trésoreries. On doit aussi faire face à un manque de main d'œuvre. Est-ce qu'elle est dû à la courbe démographique ou c'est plus la rançon du Covid, je ne sais pas, mais aujourd'hui, on manque de personnel qualifié. C'est un vrai souci. Tout comme la crise du logement que l'on vit dans la Métropole de Lyon. Il y a à l'heure actuelle une sous-densification des constructions.

"Sur l'entretien et la rénovation, l'activité se porte bien"

Pour 2023, les premières projections ne semblent pas très rassurantes. Les chefs d'entreprise de la Fédération partagent cette inquiétude ?

Ce sont des combattants. Leur travail c'est de s'adapter pour tous les jours aller au combat. Mais ils ont aussi besoin de régularité et de visibilité. Ce qu'ils n'ont pas aujourd'hui. Avec les coûts des matériaux qui restent très élevés et les salaires de nos employés qui vont devoir augmenter pour faire face à l'inflation, nos trésoreries vont encore être mis à mal. C'est pour ça qu'avec la Fédération, on essaie d'être au plus près de nos adhérents. A travers un accompagnement juridique, social, normatif…

Des raisons d'espérer pour 2023 ?

C'est compliqué sur le neuf, mais sur l'entretien et la rénovation, l'activité se porte bien. Il y a des perspectives, boostées par quelques aides de l'Etat.

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?