AccueilSavoieOpac de la Savoie : répondre aux besoins d'un territoire

Opac de la Savoie : répondre aux besoins d'un territoire

A Saint-Michel-de-Maurienne, un projet qui intègre une maison pluridisciplinaire de santé, un centre de dialyse, des bureaux professionnels et logements locatifs est lancé.
Opac de la Savoie : répondre aux besoins d'un territoire
BF - Les responsables de l'Opac et élus lors de la pose de la première pierre

Savoie Publié le ,

Ce programme répond aux besoins des habitants du territoire et fait partie intégrante de la démarche de restructurationappelée «réaménagement du cœur de ville» de Saint-Michel-de-Maurienne. Le bâtiment, de par son architecture caractéristique, deviendra un élément structurant du quartier et contribuera à sa nouvelle image. Le terrain qui accueillera cet ensemble a été cédé gratuitement par la commune à la communauté de Commune Maurienne-Galibier et à l’Opac de la Savoie, qui assure la co-maîtrise d’ouvrage, avec l’architecte étant d’AUM Architecture.

Les 5 logements seront aménagés pour les personnes à mobilité réduite : douche bac plat, barre d’appui... En sous-sol : 5 garages pour les résidents de l’OPAC de la Savoie et des places de parking. Un local à vélos sera mis à la disposition des professionnels et des locataires. e vêture en métal doré viendra donner du relief aux façades grises anthracite.

Elle servira à la fois de brise soleil et garantira un maximum d’intimité aux usagers. Des capteurs solaires assureront le confort thermique des occupants.
Un espace vert de 40 m² sera aménagé à l’angle Est du bâtiment.

Plus généralement, le bâtiment sera accessible aux personnes handicapées : places de parking, cheminement extérieur plat et éclairé, signalétiques et matériaux, mobilier adapté, largeur de portes, sorties repérables. Cette opération est particulièrement ambitieuse sur le plan énergétique et environnemental. Le cahier des charges du niveau de performance énergétique RT2012 - 20%, soit un objectif de consommation d’énergie 20 % inférieur aux exigences de la réglementation. Le tout pour uncoût de 1 650 000 €, financé par l’emprunt propre, fonds propres et subventions des collectivités et différents organismes selon les fonctions de l’ensemble.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?