AccueilSavoiePatrimoine / le musée savoisien en pleine transformation

Patrimoine / le musée savoisien en pleine transformation

Après les premières fouilles archéologiques, le chantier de rénovation est entré dans sa phase de restructuration complète, comprenant une mise aux normes d'accessibilité pour l'accueil du public dans les meilleures conditions.
Patrimoine / le musée savoisien en pleine transformation

Savoie Publié le ,

Pour rappel, il y a sept ans de cela, l'équipement était passé des mains de la Ville à celles du Département, avec l'objectif d'en faire, à terme, un véritable musée d'histoire et des cultures de Savoie, du Paléolithique jusqu'à nos jours. Pour en permettre la concrétisation, un important programme de rénovation a alors vu le jour, mobilisant 22 M€ de crédits départementaux et bénéficiant d'une aide de 7,5 M€ de l'État et de la Région.

En prévision du chantier, un diagnostic a été réalisé par l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), conduisant à la prescription de fouilles préventives, démarrées en décembre dernier, délivrant des données précieuses sur l'histoire de l'ancien couvent à l'origine du site et ayant subi, depuis sa création au XIIIe siècle, de nombreuses modifications.

Les travaux de désamiantage ont démarré en parallèle de la première phase de fouilles. Le chantier proprement dit de la restructuration du musée a quant à lui débuté en février dernier. Il durera près de deux ans. Il consiste actuellement en la démolition d'éléments structurels du bâtiment tels que les murs porteurs, la dépose et la purge des éléments hors normes et non réutilisables (planchers, menuiseries, escalier, isolant, portes…), la dépose soignée des éléments de décors conservés (plafonds à la française, parquets et portes historiques), le décloisonnement et la création de baies et d'ouvertures dans l'ensemble du bâtiment, la consolidation et la modification des charpentes et des couvertures, la restauration de la façade ouest en pierre de taille pour restituer les décors de pierre datant du XIXe siècle, la mise en place des réseaux d'électricité, de ventilation, de chauffage et d'eau.

D'autres travaux, en extérieur, portent sur la création en atelier de lucarnes « jacobines » destinées à l'aménagement des combles et la fabrication d'une passerelle métallique (qui offrira une vue directe et rapprochée sur es peintures murales de Cruet, pièces fortes de la collection du futur musée). Une poutre métallique de 18 mètres permettra également la reconstitution partielle du mur porteur.

2 150 m2 d'espace d'exposition La prochaine étape sera la démolition des planchers et la reconstruction partielle du mur porteur dans l'aile ouest. Cette partie du bâtiment subit un profond lifting, afin de proposer des espaces d'accueil et d'exposition performants et modulables.

Un réaménagement de grande ampleur qui, outre le fait d'offrir des espaces d'exposition plus vastes (2 150 m² sur les 4 000 m² d'espaces ouverts au public) et d'assurer une meilleure fluidité aux circulations des visiteurs, permettra également de répondre aux normes d'accessibilité des personnes à mobilité réduite et de sécurité incendie. Le projet prévoit notamment l'implantation de deux ascenseurs, ce qui nécessite un travail fin et complexe de démolition et de reconstruction pour assurer la stabilité du bâti ancien. Fermé au public depuis fin 2014, le bâtiment rénové devrait être livré fin 2020.

Après une phase essentielle de stabilisation de la température et de l'hygrométrie du bâtiment, pourront ensuite démarrer, en 2021, la mise en place de la scénographie et l'installation des collections. La date de la réouverture n'étant quant à elle pas encore programmée.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?