Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Patrimoine : un programme transfrontalier franco-italien

le - - Savoie

Patrimoine : un programme transfrontalier franco-italien
DR - Parmi les monuments des itinéraires franco-italiens, l'abbaye d'Hautecomble, emblématique de la Maison de Savoie

Deux projets d'itinéraires vont être mis en place entre la Savoie, le Piémont et le Val d'Aoste, axés sur la promotion, la sauvegarde et la restauration de certains monuments et sites.

Le premier projet, intitulé « Les Ducs des Alpes », a pour objectif de favoriser le tourisme transfrontalier autour des résidences de la Maison de Savoie. Ses points d'appui sont, pour la Savoie, l'abbaye de Hautecombe et le château des Ducs à Chambéry et, pour le Piémont, le château de Racconigi, résidence d'été de la famille royale, et le château de La Manta avec ses exceptionnelles salles peintes médiévales et sa galerie construite pour le duc Charles-Emmanuel 1er. Un itinéraire va être créé, reliant les différents sites et assurant la promotion des territoires traversés, de même que leurs produits régionaux. Est prévue également la restauration d'éléments historiques particulièrement attractifs, comme la façade de l'église de Hautecombe et ses statues, très dégradées, la galerie et la façade du château de La Manta ou encore les bains du roi Charles Albert, au château de Racconigi.

Le second projet, « Les Mines de montagne », a pour ambition de sauvegarder et mettre en valeur les patrimoines minier et métallurgique. Sera créé pour l'occasion un label transfrontalier de qualité, de bonnes pratiques d'accueil et de mise en tourisme. Il prévoit la requalification de sites comme le Grand Filon, à Saint-Georges-d'Hurtières, l'espace Alu, à Saint-Michel-de-Maurienne, celle d'un itinéraire de découverte du patrimoine minier autour de La Plagne-Tarentaise et un autre, sonore, autour des chemins du fer en Belledonne. Côté italien, le centre d'interprétation du patrimoine minier de Cogne, en vallée d'Aoste, et les sites miniers de Brusson et Saint-Marcel sont concernés.

Ces itinéraires s'inscrivent dans le programme « Alcotra », qui contribue à la stratégie Europe 2020 en faveur d'une croissance « intelligente, durable et inclusive ». Le tout financé par le Fonds européen de développement régional (Feder). Le financement global dépasse 4,2 M€.

Mais au-delà de ces deux projets, la douzaine de partenaires (Département, fondations, associations, communes, etc.) est impliquée dans la préparation d'un projet thématique intégré (Pitem) dédié à l'économie du patrimoine. Piloté par la région autonome de la Vallée d'Aoste, ce programme comprend trois volets : sauvegarder (les opérations coordonnées de sauvegarde du patrimoine), parcourir/découvrir (les itinéraires du patrimoine) et faire connaître (les outils de promotion touristiques et culturels). Les premiers projets de ce Pitem devraient être examinés au printemps prochain, pour un début d'activités en 2019.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer