Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Pays roussillonnais : l'Opac 38 inaugure ses Grandes Terres

le - - Isère

Pays roussillonnais : l'Opac 38 inaugure ses Grandes Terres
© Maud Lamassiaude - Les financeurs et les habitants se rassemblent autour du ruban

Le 12 septembre dernier, la résidence Les Grandes terres, qui propose 40 logements sociaux gérés par le bailleur social isérois, a été inaugurée au Péage-de-Roussillon.

Rue Gay-Lussac, sur un terrain resté communal, s'étendent 48 logements gérés par l'Opac 38. Dans cette résidence, baptisée Les Grandes Terres, ont été construits 28 villas (20 T3 et 8 T4) et 12 appartements (T2), dont six dédiés aux seniors. Ces derniers sont financés par la Carsat à hauteur de 368 000 € environ, par l'État (113 000 €), par la Communauté de communes du Pays roussillonnais (93 000 €) ou encore par Action Logement services (260 000 €). Montant global de l'opération : 4,9 M€.

Les logements possèdent un terrain privatif et un garage, tournent au chauffage individuel au gaz et bénéficient de panneaux photovoltaïques en toiture. La pose de la première pierre remonte au 15 décembre 2016. La livraison s'est effectuée en deux étapes : en février dernier pour les appartements, et le mois suivant pour les maisons. Tous les logements sont désormais occupés.

« En participant à ce projet, l'Opac 38 témoigne de sa volonté de tisser des partenariats avec la promotion privée et développer une politique volontaire en matière de logements », explique Sandrine Grand, présidente de l'Opac 38 et vice-présidente départementale de l'Isère en charge de la famille, de l'enfance et de la santé.

Francis Charvet, président de la CCPR, a lui insisté sur la problématique de la précarité, chargeant le sénateur de l'Isère de faire remonter l'inquiétude des bailleurs sociaux face à la baisse des dotations de l'État. Ce dernier a souligné deux points : l'importance de « démystifier le logement social » et de prendre en compte « le vieillissement comme un enjeu démographique et social, qui nécessite l'adaptation de nos politiques publiques ».

Stéphane Spitters, maire du Péage-de-Roussillon, valorise pour sa part « cette réalisation moderne et réaliste, adaptée à la population vieillissante ». Une opération sise à 400 m du centre-ville et des commerces, à proximité des écoles et non loin de la gare.




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer