Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Performance énergétique : peut mieux faire !

le - - Actualités

Performance énergétique : peut mieux faire !
E.S. - L'étude pointe des résultats mitigés

Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a effectué une étude de dix ans, sur la performance énergétique de près de 170 bâtiments. L'établissement public a rendu des conclusions mitigées.

Dans le cadre du programme «Bâtiments démonstrateurs» de la plate-forme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment (PREBAT) piloté par l'ADEME et le ministère du développement durable plus de 200 constructions ou rénovations à basse consommation, pendant 10 ans, ont été instrumentées pour mesurer leur performance énergétique et leur confort thermique. Cent soixante-six d'entre eux ont été évalués et permettent de tirer de nombreux enseignements opérationnels. Le Cerema les a consignés dans une synthèse, avec les principaux résultats.

Les performances ne sont pas au rendez-vous

Pour l'établissement public, tourné vers l'appui aux politiques publiques, placé sous la double tutelle du ministère de la transition écologique et du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, les bâtiments performants thermiquement consomment deux fois moins que la réglementation précédente, mais les performances attendues ne sont pas là. Le Cerema observe que la règle générale d'une sensibilité de 7 % de la consommation de chauffage pour 1°C d'écart de la température de consigne intérieure n'est plus actuelle. Il faut raisonner en valeur absolue : pour une augmentation de 1°C de la température, il estime que la variation est de l'ordre de +1,9 kWhep/m²/an pour les bureaux et de plus de 3 kWhep/ m²/an pour les habitations individuelles. Autre conviction du Cerema : la faible consommation énergétique ne peut être obtenue « qu'avec le concours de tous les acteurs du bâtiment, à toutes les étapes, lors de la conception et de la réalisation, mais aussi tout au long de l'utilisation et de l'exploitation des équipements ».

Penser en coût global

Les marges de progrès dans la réduction des consommations énergétiques sont entre autres, sur les postes de consommation électrique qui ne sont pas actuellement soumis... la suite de cet article est réservé à nos abonnés. Cliquez ici pour le consulter.




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer