AccueilRhônePhilippe Guelpa Bonaro, Métropole de Lyon : "Mettre un terme aux passoires énergétiques"

Philippe Guelpa Bonaro, Métropole de Lyon : "Mettre un terme aux passoires énergétiques"

Le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du dossier ambitionne de réaliser avec quatre ans d’avance les objectifs du Plan climat air énergie territorial.
Philippe Guelpa Bonaro, Métropole de Lyon : "Mettre un terme aux passoires énergétiques"
Métropole de Lyon

Rhône Publié le ,

Le Plan climat air énergie territorial est-il en bonne voie ?

Le travail a débuté en 2015, mais le plan a été voté en décembre 2019. L’ancienne majorité métropolitaine a passé beaucoup de temps, d’énergie et de moyens à réaliser les documents cadres, qui nous sont bien entendu utiles aujourd’hui, mais elle a mis peu de moyens pour développer les énergies renouvelables et réduire les consommations.

"La transition énergétique demande des investissements lourds"

Nous sommes donc en retard sur les objectifs qui avaient été fixés. La baisse des émissions de gaz à effet de serre a été limitée à 1,2 % par an, alors qu’il faudrait être à 2,5 ou 3 % par an. Nous allons essayer de rattraper ce retard et nous allons accélérer sur cette transition énergétique.

En revoyant les objectifs à la hausse ?

Nous allons surtout essayer de réaliser ces objectifs non pas en 2030, comme prévu initialement, mais dès 2026. Ce ne sera pas simple, car la transition énergétique demande des investissements lourds et il y a une inertie assez forte. Je souhaite, en tout cas, que nous ayons lancé, dès 2026, les travaux et les projets qui permettront d’avoir la certitude d’atteindre ces objectifs au plus tard en 2030.

Quelles sont vos priorités ?

Mobilités, développement de la chaleur renouvelable, décarbonation de la vallée de la chimie... Mais si je dois mettre l’accent sur une seule action, ce sera la rénovation énergétique des logements. Aujourd’hui, 40 % des consommations d’énergie sur le territoire métropolitain sont dédiées à la création de chaleur. Nous avons donc porté l’enveloppe consacrée à la prime Écoréno’v de 33 à 75 M€, pour aider les copropriétés, les propriétaires de maisons individuelles et les bailleurs sociaux à rénover les logements. L’éradication des passoires énergétiques doit être une priorité.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?