AccueilActualitésPlus de 550 postes de techniciens de maintenance à pourvoir en Aura

Plus de 550 postes de techniciens de maintenance à pourvoir en Aura

Porte-voix d'un secteur confronté à des problèmes de recrutement, la Fédération DLR (distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de BTP) rappelle que 1 500 à 3 000 postes de techniciens de maintenance des matériels de construction et manutention sont à pourvoir chaque année en France.
Plus de 550 postes de techniciens de maintenance à pourvoir en Aura
DR

Actualités Publié le ,

Ces difficultés à recruter ont bien entendu des conséquences sur le développement économique des entreprises de la filière aux 11 Md€ de chiffre d'affaires et 43 263 salariés (1,29 Md€ et 4 610 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes). Aujourd'hui, à peinte 1 000 diplômés sortent chaque année des lycées professionnels et CFA, du CAP à la licence pro : comment l'expliquer, alors même que ces métiers demeurent non délocalisables et que 90 % des postes proposés sont des CDI ?

Selon la Fédération DLR, « il est nécessaire que l'orientation vers la voie professionnelle, dès la fin du collège, ne soit plus subie (…) mais plutôt choisie par des jeunes motivés et capables d'acquérir les connaissances, compétences, savoir-faire et savoir-être nécessaires à l'exercice de leur futur métier ». La clé, d'après elle, serait de confier cet apprentissage à des enseignants au fait des spécificités de la filière, « eux-mêmes formés aux aspects technologiques et aux pratiques de maintenance des matériels de construction et de manutention ». Des profils, regrette la fédération, « en voie de disparition dans les lycées professionnels et CFA ».

Afin d'attirer jeunes et moins jeunes vers les entreprises de la profession, la Fédération DLR a d'ores et déjà engagé plusieurs actions fortes en partenariat avec d'autres organisations professionnelles (Cisma, Seimat). En première ligne, le lancement du site www.3MTPM.com, à destination des collégiens, l'opération « Bus Découverte », qui fait découvrir les métiers et les formations aux élèves de 4e et 3e le temps d'une journée, ou encore diverses campagnes de sensibilisation. Grâce à ses efforts conjoints avec l'Association des syndicats de la distribution et de la maintenance des matériels agricoles, de travaux publics, de manutention et de parcs et jardins (ASDM), elle a également obtenu l'ouverture des épreuves des Olympiades des métiers à l'ensemble des secteurs de la maintenance des matériels.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?