AccueilActualitésProduits de constructions : vers un léger rebond en 2021

Produits de constructions : vers un léger rebond en 2021

Hervé De Maistre, président de l'Association française des industries des matériaux et produits de construction (AIMCC*) a présenté les conclusions de la cinquième édition de l'enquête d'opinion "Tendances Conjoncture AIMCC". Si les professionnels du secteur ont subi des pertes un peu moins fortes que ceux de la FFB et de la FTP en 2020, ils comptent sur un rebond un peu moins fort que ces deux organisations « amies » du secteur du BTP.
Produits de constructions : vers un léger rebond en 2021
©chuyu-123rf - Autoclave bloc de béton cellulaire dans une usine de matériaux de construction

Actualités Publié le ,

Si l'AIMCC n'établit pas de statistiques région par région, elle constate toutefois que les métropoles se sont globalement moins mal portées en 2020 lors la crise globale que tout le connaît. 2020 a été marquée par une chute d'activité importante et imprévisible pour le secteur de la construction. Son ampleur est quasi similaire pour le bâtiment ou les travaux publics, avec une baisse d'environ 15 % en volume d'activité. Cette diminution a été fortement impactée par le premier confinement et elle s'est atténuée au cours du second semestre, permettant un rattrapage limité.

L'AIMCC représente des secteurs comme les fabricants de briques, les carrières et matériaux de construction, l'acier, le béton, le verre…mais aussi les isolants électriques et thermiques, les matériaux bio-sourcés, etc. L'activité de ses industriels et leurs débouchés sont principalement dans la proximité, peu à l'export. L'enquête d'opinion menée auprès des fédérations adhérentes montre que 90 % des répondants ont connu une baisse d'activité et, pour 55 % des répondants, la baisse est égale et supérieure à 7 %. Pour un tiers des répondants seulement, la diminution a été circonscrite entre 0 et 3 %. Près de 10 % des répondants connaissent une stabilité du volume d'activité en 2020.

Plan de relance et RE2020

Pour 2021, les industriels de la construction demeurent prudents quant à l'évolution de leur activité. Les chiffres relevés par l'enquête AIMCC auprès de ses adhérents montrent que plus d'un tiers des répondants table sur une quasi-stagnation, et plus de 50 % prévoient un retrait, dont plus de 25 % estiment cette baisse comprise entre 4 % et 9 %. Le secteur des matériaux de construction et équipements a été impacté à la baisse au regard des prévisions initiales, comme bien d'autres secteurs d'activité.

Pour 60 % des professionnels du gros œuvre, l'année 2021 sera stable. A noter que 30 % des organisations estiment que l'année 2021 sera en légère hausse. Pour le second oeuvre, l'année 2021 se partage en parts presque égale entre baisse (32 %), stabilité (31 %) et hausse (38 %). Pour les équipementiers, la tendance est nettement orientée vers la hausse (80 %). Seuls 20 % d'entre eux envisagent une faible baisse d'activité.

Le plan de relance a d'ores et déjà commencé à produire ses premières mesures opérationnelles, notamment avec le lancement de « MaPrimeRenov' » et le déplafonnement de ressources, pour accélérer les rénovations globales performantes.

La mise en place de la transformation des bureaux en logements par la mobilisation de l'épargne privée des assureurs, dans une volonté d'investissement durable, oeuvre aussi à la reprise du secteur. Des épargnants en assurance-vie pourront investir dans ce type de projets immobiliers responsables.

Concernant la RE2020, l'objectif des adhérents de l'AIMCC est que la celle-ci puisse s'appliquer rapidement pour créer un cadre d'intervention stabilisée pour les maisons individuelles dès 2021.

*Fondée en 1971, l'AIMCC représente 80 organisations professionnelles regroupant 7 000 fabricants de produits (matériaux, composants, équipements et systèmes) entrant dans la construction, pour une activité de 45 Md€ réalisée par 430 000 salariés.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?