AccueilActualitésProspective 2022 / Alexandre Maulin : "On espère qu’une bonne saison relancera la machine"

Prospective 2022 / Alexandre Maulin : "On espère qu’une bonne saison relancera la machine"

Les chiffres positifs pour les fêtes devront être confirmés pour inciter les exploitants, collectivités et promoteurs à investir à nouveau pleinement en montagne.
Prospective 2022 / Alexandre Maulin : "On espère qu’une bonne saison relancera la machine"

Actualités Publié le ,

Domaines skiables de France (DSF) constitue la véritable chambre professionnelle des opérateurs des remontées mécaniques et exploitants des pistes de l’ensemble des massifs de France, en société privées ou SEM principalement, membres actifs, mais aussi, en tant que correspondants, les aménageurs, constructeurs, maîtres d’œuvres...

A la clé, plus d'un milliard d'euros de recettes annuelles, 55 millions de journées-skieur en « saison normale », comme celle qui est espérée pour 2021/2022.

Après la fermeture des remontées mécaniques l’hiver précédent : « On a bien attaqué, affirme Alexandre Maulin, président de DSF, avec des taux de 70/75% pour la semaine de Noël, et de 80 à 90 pour le nouvel an, en espérant que le blocage de la clientèle anglaise n’infléchisse pas trop la tendance. Quant à l’application des règles en matière de passe sanitaire et port du masque dans les cabines, cela se passe plutôt bien, si j’en crois ce que je peux constater chez moi aux Sybelles (Savoie).

Si les choses restent en l’état, sans nouvelles contraintes, la saison devrait donc pour bien se dérouler, ce qui à terme pourrait nous permettre de relancer la machine en terme d’investissements, que ce soit pour les remontées mécanique ou pour l’immobilier de montagne, car nous faisons partie d’un microcosme où tout est interdépendant.

Pour mener à bien de nouveaux projets on a besoin d’une vision à plus long terme. A cet égard, déjà, le fait que les Français soient revenus dans nos stations, prouvant qu’ils ont une vraie passion pour le ski est une chance pour nous. »

Il n’en reste pas moins que, parallèlement, les professionnels attendent aussi que soient confirmées sur le terrain les annonces du plan montagne (présenté en mai dernier par le premier ministre), vitales pour la relance.

En attendant, Domaines skiables de France a démontré, s’il en était besoin, qu’à travers ses actions et ses engagements sociaux, la prise en compte du changement climatique, il « croit pleinement en l’écosystème de montagne ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?