AccueilActualitésGrandLyon habitat : quand réhabilitation rime avec insertion

GrandLyon habitat : quand réhabilitation rime avec insertion

D’un côté, un bailleur social, GrandLyon Habitat, qui mène une réhabilitation de deux bâtiments de la Sauvegarde, à la Duchère. De l’autre, une entreprise, Douzet, qui assure le volet plomberie du chantier. Les deux partenaires ont mené une action d’insertion à plusieurs tiroirs. Explications.
GrandLyon habitat : quand réhabilitation rime avec insertion
DR

Actualités Publié le ,

Deux contrats de professionnalisation et un stage : tel est le résultat de l’action d’insertion menée par GrandLyon Habitat, premier bailleur social de la métropole lyonnaise, avec Douzet, entreprise de plomberie intervenant sur la réhabilitation d’une de ses cités, La Sauvegarde, à la Duchère.

Reprenons. Depuis l’été 2020, deux bâtiments de cette cité GrandLyon Habitat sont en travaux. Très impliqué dans les questions d’insertion - 140 000 heures d’insertion ont été réalisées en 2020, soit l’équivalent de 90 ETP (équivalents temps plein) - le bailleur social a donc profité de ce vaste chantier pour mener plusieurs actions d’insertion. “Nos locataires sont souvent précaires, fortement touchés par le chômage”, précise Damien Chénel, directeur de la prévention et de la vie sociale chez GrandLyonHabitat.

La première action a été menée par six jeunes filles, de 16 à 21 ans, en situation de décrochage scolaire. Dans le cadre d’un chantier jeune, elles ont élaboré un questionnaire afin de connaître les besoins des locataires de la Sauvegarde en matière d’emploi et de formation. Accompagnées d’un médiateur et d’un éducateur, chacune s’est employée à proposer les questionnaires en porte-à-porte, les dépouiller et restituer les résultats. “C’est un outil de remobilisation, qui apporte de la confiance en soi et permet de développer ses savoir-être”, explique Camille Bayirli, chargée de développement insertion pour l’emploi chez Grand Lyon Habitat.

Présentation des métiers et entretiens individuels

Parmi les personnes qui ont manifesté leur intérêt pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé, certaines ont été orientées vers des actions réalisées par une entreprise qui intervient dans la réhabilitation des bâtiments de la sauvegarde, et qui est soumise aux clauses d’insertion, en l'occurrence Douzet, basée à Beynost. “GrandLyon Habitat a organisé, sur le troisième trimestre de 2021, une réunion au cours de laquelle nous avons pu présenter nos métiers. Ceux de la plomberie, mais aussi des postes de bureau”, raconte Fabien di Nota, directeur. Les personnes intéressées ont pu bénéficier d’un entretien individuel avec des responsables de l’entreprise. C’est ainsi que deux jeunes ont signé, avec Douzet, un contrat de qualification et un autre a bénéficié d’un stage.

“Les clauses sociales, une opportunité”

“Pour nous, les clauses sociales (qui imposent aux entreprises du BTP de réaliser un certain nombre d’heures d’insertion pour les marchés publics, NDLR) ne sont pas une contrainte mais une opportunité. Nous sommes entrés dans cette démarche il y a déjà plus de 20 ans. Nous avons des candidats qui ont vraiment envie de travailler, qui sont dans une réelle recherche d’emploi. Nous les formons pour, ensuite, les embaucher en CDI”, explique le dirigeant.

Dans un secteur - le BTP - où l’on manque de main d'œuvre, l’insertion est, pour lui, une aubaine. “Sur les trois dernières années, sept personnes ont été embauchées via les clauses d’insertion”, ajoute Fabien Di Note. Douzet va reconduire ce type d’action avec GrandLyon Habitat. Le prochain projet ? La résidence Marius-Donjon, à Lyon 9.

Une réhabilitation, deux bâtiments, 6,7 millions de budget

Les bâtiments 440 et 460 de la Sauvegarde, à Lyon Duchère, subissent un sérieux lifting ! Les travaux, démarrés à l’été 2020, devraient se terminer cet été. Le budget global de l’opération s’élève à plus de 6,7 millions d’euros. Les objectifs de cette réhabilitation ? Améliorer la performance énergétique des immeubles (isolation, système de chauffage et de production d’eau chaude, ventilation), moderniser les logements grâce à la réfection des cuisines et des salles de bain, mettre en valeur le patrimoine, avec un travail sur les façades et améliorer le cadre d vie des habitants (réfection des parties communes, réouverture des caves et création de locaux à vélos).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?