AccueilActualitésReconversion du Centre d'échanges Lyon Perrache : le projet dévoilé

Reconversion du Centre d'échanges Lyon Perrache : le projet dévoilé

Apsys et Quartus ont été désignés pour piloter le projet de reconversion du Centre d'échanges Lyon Perrache qui verra le jour d'ici 2028.
Vue aérienne depuis la gare de Perrache
©Dietmar Feichtinger Architectes / IDA+ - Vue aérienne depuis la gare de Perrache

Actualités Publié le ,

Le lauréat du concours urbain pour la reconversion du Centre d’échanges Lyon Perrache (CELP) vient d’être désigné. Le groupement qui remporte l’appel à projet lancé en 2019 est composé d’un mandataire, Apsys, et d’un co-promoteur, Quartus.

Transition urbaine, écologique et alimentaire à Lyon Perrache

Ce projet d’envergure nommé "CELP 360" compte répondre à plusieurs objectifs de transitions souhaités par la Métropole. Transition urbaine, écologique et alimentaire font partie des enjeux auxquels Quartus et Apsys doivent répondre en concevant ce nouveau Perrache.

Un centre qui rassemblera plusieurs secteurs d’activités

Pour cela, Quartus, le groupe spécialiste des opérations urbaines mixtes, a décidé de construire des locaux qui pourront accueillir tous les acteurs et les moyens de cette transition.

Les 25 750 m² du futur nouveau centre d’échange de Lyon Perrache abriteront donc de nombreux secteurs d'activités : alimentation, hôtellerie, artisanat, tertiaire, mobilités, commerces.

La fenêtre urbaine depuis la gare de Lyon-Perrache (©Dietmar Feichtinger Architectes / IDA+)

Le président d'Apsys, Maurice Bansay, se dit satisfait de ce projet innovant pour la métropole. "Nous avons repensé le Centre d'échanges Lyon Perrache comme un accélérateur de transitions et un créateur de liens. Ce projet emblématique incarne parfaitement notre vision d’une ville résiliente, généreuse, inclusive et créative qui s’appuie sur l’existant, avec ses contraintes et ses atouts, pour inventer de nouveaux futurs et encourager de nouvelles pratiques plus vertueuses, dans une logique de transformation permanente de la ville sur elle-mêmeé, souligne-t-il.

Le travaux qui s’élèvent à environ 100 M€ doivent débuter en 2024 et s’achever en 2028.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?