AccueilActualitésRéforme des retraites : la Capeb, l'U2P Auvergne-Rhône-Alpes et la CPME satisfaites

Réforme des retraites : la Capeb, l'U2P Auvergne-Rhône-Alpes et la CPME satisfaites

La Capeb, l'U2P Auvergne-Rhône-Alpes et la CPME, qui représentent les TPE et PME, se sont montrées satisfaisantes après les annonces d'Elisabeth Borne sur la réforme des retraites.
Les organisations patronales se sont montrées plus satisfaites.
Shutterstock - Les organisations patronales se sont montrées plus satisfaites.

Actualités Publié le , T.F. et S.So.

La première ministre Elisabeth Borne a présenté, mardi 10 janvier, les principales mesures de la réforme des retraites. Des annonces, très attendues, qui ont fait beaucoup réagir depuis, en témoigne la grosse journée de mobilisation de ce jeudi 19 janvier.

Carrière longue, pénibilité... De belles avancées pour la Capeb

Si de nombreux syndicats ont déjà fait part de leur opposition, la Capeb, organisation professionnelle des artisans du BTP, s'est montrée plutôt satisfaite, par la voix de son président Jean-Christophe Repon.

"Concernant le dispositif de carrières longues, la possibilité de partir à 58 ans pour les apprentis ayant commencé à 16 ans est un véritable progrès, a notamment déclaré Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, au micro de France Info. Pour ce qui est de l'usure au travail, le compte de prévention externe à l'entreprise est une belle avancée. Sur ce point, il faut également que l'on accompagne au mieux nos salariés à une reconversion ou à travailler autrement."

Autre point positif selon le président de la Capeb Jean-Christophe Repon, la revalorisation des petites pensions. "C'est essentiel pour l'artisanat et les professions libérales, dans un cadre d'équité de traitement entre les salariés et les indépendants."

"Les annonces répondent assez favorablement à nos attentes"

Pour Louis Masson, président de l'U2P Auvergne-Rhône-Alpes (qui regroupe la Capeb, la CNATP, la CGAD, la CNAMS et l'UNALP), "les annonces répondent assez favorablement à nos attentes. L'U2P est demandeur depuis longtemps d'une réforme des retraites et nous avons l'impression d'avoir été écoutés."

Parmi les points positifs selon Louis Masson, l'amélioration du dispositif de carrière longue, la possibilité de départ anticipé, la revalorisation des petites pensions ou encore la réduction de l'assiette des cotisations des travailleurs indépendants.

"Il aurait mieux valu opter pour l'âge de départ à la retraite à 65 ans"

Enfin, pour le président de la CPME 38, là encore, les mesures vont dans le bon sens. Même si, selon Jérôme Lopez, il aurait même fallu aller encore plus loin. "L’exécutif a hésité entre 64 et 65 ans, nous trouvons presque dommage qu’il ne soit pas allé jusqu’au bout car de toute façon le mouvement social aurait eu lieu. Pour l’équilibre des comptes, il aurait mieux valu opter pour l'âge de départ à la retraite à 65 ans et faire un pas un arrière si besoin."

Le président de la CPME estime également que le plafond de 1 200 € pour récompenser les carrières est une bonne chose, tout en précisant "être en phase avec les critères de pénibilité et les départs anticipés et les carrières longues. Le nombre de 42 années de cotisation est convenable."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?