Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Plan de relance / Rénovation énergétique pour les bâtiments des forces de l'ordre dans l'Ain

le - - Ain

Plan de relance / Rénovation énergétique pour les bâtiments des forces de l'ordre dans l'Ain
Le commissariat de police de Bourg-en-Bresse (capture d'écran google Street view)

Dans le cadre du plan France Relance, une enveloppe de 1,81 M€ va être consacrée à la réalisation de projets de rénovation thermique dans plusieurs bâtiments de la police et de la gendarmerie

Face à la crise de la covid-19, l'Etat a engagé un plan de relance ambitieux. L'amélioration des conditions de travail et de vie des policiers et des gendarmes n'a pas été oubliée. Plusieurs demandes ont été portées par le ministère de l'Intérieur dans le cadre de l'appel à projets dédié à la rénovation énergétique des bâtiments de l'État, lancé conjointement par le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance et par le ministère délégué aux Comptes publics.

Plusieurs opérations dans le département de l'Ain bénéficient du financement nécessaire pour être engagées dans les tout prochains mois. Au total, 1,81 M€ seront ainsi consacrés à la réalisation de travaux immobiliers.

Ces investissements, visant la modernisation de bâtiments publics, permettront d'installer 20 bornes de recharge de voitures électriques dans les brigades de gendarmerie nationale de Gex, de Pont-d'Ain, de Belley et de Chalamont. Au programme également, l'isolation thermique des commissariats de police de Bourg-en-Bresse, Oyonnax et le poste de la police aux frontières de Prévessin-Moëns dans le Pays-de-Gex.

Selon les services de la préfecture de l'Ain à Bourg-en-Bresse, « ces financements viennent s'ajouter à ceux dont dispose déjà le ministère de l'Intérieur pour la poursuite de ses projets courants d'entretien et qui pourront être mobilisés pour le territoire. Outre une amélioration des conditions de travail des forces de l'ordre, ces investissements représentent un levier important de soutien au secteur économique local, dans une période où l'activité est fortement affectée par la crise sanitaire. »

Dans le même temps, mais cette fois dans le cadre de la loi de finances rectificative, 14 nouveaux véhicules, dont six électriques, seront affectés aux forces de police et aux brigades de gendarmerie. La police nationale bénéficiera également de bornes de rechargement électriques et de trois vélos électriques.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer