AccueilRhôneRéseau de chaleur : Givors passe à la biomasse

Réseau de chaleur : Givors passe à la biomasse

La nouvelle chaufferie biomasse du réseau de chaleur de Givors a été mise en service. Le réseau de chaleur de Givors bénéficie dorénavant d'un bouquet énergétique composé de 65% de biomasse et 14% par pompe à chaleur .
Réseau de chaleur : Givors passe à la biomasse
Idex - Le réseau de chaleur de Givors produit un total de 20MW de puissance installée

Rhône Publié le ,

Depuis le 1er juillet 2017, la Métropole de Lyon a confié l'exploitation du réseau de chaleur de Givors au groupe Idex pour une durée de 25 ans. Le projet d‘Idex répondait aux objectifs de développement durable de la Métropole : une première étape d'abandon du 100% gaz naturel et fioul grâce à l'approvisionnement en biogaz a été suivie en 2019, par deux ans de travaux de verdissement et d'extension. Le réseau de chaleur de Givors franchit une nouvelle étape, récemment avec la mise en service de sa nouvelle chaufferie biomasse.

Un verdissement progressif : du biogaz à la biomasse

Depuis sa mise en route en 1970, afin de chauffe er l'équivalent de 1500 logements de la commune, la chaufferie des Vernes produisait l'énergie distribuée sous forme d'eau chaude à partir de gaz naturel et de fioul.

Depuis 2017 le réseau de Givors a fait évoluer son bouquet énergétique avec un approvisionnement à hauteur de 55% en biogaz. Depuis quelques semaines, ce dispositif a été complété par la mise en service d'une nouvelle chaufferie biomasse, d'une puissance de 4,2 MW. Cette dernière est couplée à un récupérateur de chaleur sur les fumées, associé à une pompe à chaleur.

Le bois utilisé pour alimenter la chaufferie biomasse provient de forêts situées à 100 kilomètres maximum autour de la chaufferie mais également de produits d'emballage en fin de vie (palettes, cagettes...).

Un réseau novateur

Un procédé novateur a été mis en oeuvre. Il s'agit de la récupération de la chaleur émise par les fumées de la chaudière biomasse associé à une pompe à chaleur permettant d'améliorer le rendement de production chaleur.

Un stockage de chaleur par hydro-accumulation a par ailleurs été installé permettant d'optimiser le recours à la biomasse à la mi-saison et pendant la période estivale. Avec ces évolutions, le réseau de chaleur de Givors permet dorénavant d'éviter 4 300 tonnes de CO2 par an. Il a reçu pour la seconde année consécutive le label écoréseau de chaleur décerné par l'association Amorce.

80% d'équivalents logements supplémentaires

Les travaux d'extension du réseau ont permis une augmentation de près de 80 % du nombre d'équivalents logements raccordés : ce sont donc aujourd'hui 2 700 équivalents logements (logements, écoles, piscine, complexes sportifs, bâtiments administratifs de la ville) répartis sur 9 km du réseau qui sont chauffés grâce au réseau de chaleur de Givors.

Une baisse de la facture des Givordins

Grâce au nouveau verdissement du réseau lié à l'utilisation de la biomasse, les abonnés vont profiter cette année « d'une baisse de leur facture de près de 14 % par rapport à l'année dernière » indique-t-on chez Idex. Le coût total d'investissement de l'ensemble de ce projet s'élève à 11 millions d'euros ; il a reçu un soutien à hauteur de 3,5 millions de subvention de l'Ademe.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?