AccueilSavoieRestructuration du réseau électrique en Maurienne

Restructuration du réseau électrique en Maurienne

RTE et SOREA, société des régies de l’Arc, coopèrent pour le développement et l’électrification de la Maurienne tout en réduisant l’impact visuel du réseau.

Savoie Publié le ,

C’est dans le cadre de la concertation du projet "Vallée de l’Arc" lancée le 14 décembre 2021, que la SEM SOREA (Société des régies de l’Arc) et RTE, Réseau de transport d’électricité, ont signé une convention de partenariat concernant plus particulièrement la reconstruction de l’ancienne ligne à 150 000 volts entre Saint-Jean-de-Maurienne et Valloire.

L'expertise de RTE et de la SOREA

Concrètement, les deux acteurs se sont accordés pour reconstruire en fond de vallée le poste de la régie SOREA "Le Col" implanté actuellement au col du télégraphe à Valloire. Ce poste sera alimenté par une future liaison souterraine, plus puissante, de 225 000 volts, depuis le poste de Longefan (Saint-Jean-de-Maurienne) qui remplacera l’actuelle ligne aérienne. "La force de cette convention est d’avoir pu réunir notre expertise et celle de la SOREA afin de trouver la solution la plus avantageuse pour le territoire", explique Gilles Obrecht, responsable du projet pour RTE.

Ainsi, en s’accordant sur ce projet, les deux partenaires accompagnent le développement du territoire et son électrification tout en réduisant l’impact visuel du réseau puisque la ligne aérienne sera démontée, se retirant du paysage sur 17 kilomètres. Sachant que le futur poste électrique de la SOREA assurera toujours une alimentation sécurisée des stations de sport d’hiver (Valloire, Valmeinier, les Karelllis).

Situé en fond de vallée, il permettra également d’anticiper les futurs besoins d’électricité de la Maurienne en augmentant les capacités électriques, un indispensable au développement économique du territoire et à l’électrification des usages.

Alimenter la section transfrontalière

Cette restructuration du réseau électrique de Maurienne était devenu nécessaire, même si, construit à partir des années 1930 , il avait été développé régulièrement sur de nombreuses décennies pour accompagner le développement économique et industriel de la vallée.

"La rénovation des lignes électriques les plus anciennes est indispensable pour sécuriser l’alimentation électrique du territoire", assure Gilles Obrecht, ajoutant que cela va aussi permettre le développement du réseau pour alimenter en énergie électrique la section transfrontalière de la future liaison ferroviaire du Tunnel Euralpin Lyon-Turin.

C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’avait été lancé le projet « Vallée de l’Arc » estimé à 125 M€ avec une mise en service prévue en 2029. Un bel exemple de l’implication de RTE, gestionnaire de l’ensemble du réseau électrique de France, auprès des gestionnaires locaux, en tant qu’opérateur, se voulant neutre et indépendant, de la transition énergétique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?