AccueilIsèreRoutes : 37,5 M€ pour plus de sérénité en hiver

Routes : 37,5 M€ pour plus de sérénité en hiver

Dans le cadre du lancement du dispositif hivernal, le Département de l'Isère a présenté les travaux entrepris dans les centres d'entretien routiers, à hauteur de 35 M€, auxquels s'ajoutent 2,5 M€ d'achats de nouveaux véhicules.
Routes : 37,5 M€ pour plus de sérénité en hiver
© Caroline Thermoz-Liaudy - Les 29 CER seront rénovés d'ici la fin du mandat pour 35 MEUR

Isère Publié le ,

Après l'arrivée des premières neiges, le Département de l'Isère a présenté les moyens déployés pour assurer la praticabilité des routes au cours de la saison. Son « dispositif de viabilité hivernal » est mis en place depuis le 15 novembre et durera jusqu'au 15 mars. Chaque année, il déploie un budget annuel d'environ 9 M€. 305 agents du Département et 112 employés saisonniers sont mobilisés quotidiennement. En moyenne, il représente 7 700 interventions par an et plus de 27 000 tonnes de sel consommées.

Le réseau routier départemental comprend plus de 4 680 km de voiries. Il est organisé en douze directions territoriales, avec plus de cinquante implantations en liaison avec la direction des mobilités via le PC Itinisère. Ce PC routier collecte les informations des équipes sur le terrain et informe tous les Isérois des mesures spécifiques.

Le président du Département Jean-Pierre Barbier explique : « Pour le bon fonctionnement du service des routes en hiver, nous avons aussi des investissements lourds qui sont en cours. On a voté 35 M€ de travaux pour rénover les centres d'entretien routier (CER) : amélioration des bases de vie et ateliers, création des abris pour le sel et la saumure… Les CER sont pour beaucoup très vétustes. Ce sont des bâtiments que le Département a récupérés de l'État en 2008, quand la compétence a été transférée au Département. Il y a 38 CER en Isère et 29 seront rénovés d'ici la fin du mandat, soit 1 à 1,5 M€ par CER. Et puis il y aura un investissement supplémentaire de 2,5 M€ pour les nouveaux équipements, en particulier dans les zones de montagne, par exemple pour des camions de déneigement ».

De quoi aussi renforcer l'efficacité des rondes de déneigement, déjà compétentes selon le vice-président en charge de la voirie Bernard Perazio : « Il n'y a que très peu d'incidents chaque année. Mais c'est ce dont on parle le plus, car on voit ce qui ne va pas ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?