AccueilSavoieAutoroute / Sécurité et préservation de l'environnement

Autoroute / Sécurité et préservation de l'environnement

L'ATMB (Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc), mise sur des solutions technologiquement innovantes pour la satisfaction des usagers comme des riverains, par la réduction du bruit et de la pollution en favorisant co-voiturage et véhicules électriques.
Autoroute / Sécurité et préservation de l'environnement

Savoie Publié le ,

Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc, société anonyme détenue à 91,3 % par l'État et les collectivités territoriales, est concessionnaire du tunnel du Mont-Blanc avec son homologue italien SITMB, ainsi que de l'Autoroute Blanche (A40) et de la Route Blanche (RN205). Elle a présenté son rapport d'activité 2017 et les perspectives de 2018, en juillet dernier, devant près de 80 partenaires, politiques, économiques et associatifs.

Car, ATMB est aussi engagé dans la vie locale, comme l'atteste les 386 entreprises de la région avec lesquelles elle a travaillé et les 16 évènements soutenus sur le territoire l'an dernier.

Un exercice qui a démontré aussi qu'elle fait partie des sociétés d'autoroutes ayant le taux le plus important d'utilisation du télépéage (60 % de transactions effectuées par le télépéage en 2017) ATMB, qui emploie 605 personnes (dont 70 pompiers au tunnel) a enregistré un chiffre d'affaires de 201 M€, soit une hausse de 4,6 %.

La satisfaction client est au cœur de son action, avec notamment 2 M€ investis pour améliorer les conditions de trafic en aménageant deux nouveaux giratoires à Étrembières, en concertation avec le département, la SNCF et Annemasse Agglo.

ATMB s'inscrit également dans l'évolution des pratiques en matière de mobilité et s'adapte au développement de l'usage de l'électrique. Depuis l'automne 2017, des bornes de recharges sont mises à disposition des conducteurs de véhicules électriques, à chaque entrée du Tunnel du Mont Blanc. Elles viennent en complément de deux autres, présentes sur l'Autoroute Blanche, sur les aires de Valleiry et de Passy. « Nous utilisons les dernières technologies pour améliorer l'expérience client, la sécurité des conducteurs et préserver notre environnement unique », explique Thierry Repentin, Président d'ATMB.

Ainsi, le PC Sécurité Trafic, inauguré en octobre 2017, et doté d'un concept de pointe de même que le nouveau système informatique centralisé au Tunnel du Mont-Blanc. Novembre 2017 a également vu l'achèvement de la rénovation du viaduc des Egratz, sur la Route Blanche, un chantier spectaculaire. Enfin, les équipes d'ATMB ont renouvelé 25 km de chaussées sur les secteurs de Vallard, Passy, Bardonnex, Etrembières et Eloise. En matière de lutte contre le bruit, 350 mètres d'écrans acoustiques ont été posés au Châtelard (RN205) et à Scionzier (A40) pour protéger les habitations en appliquant un seuil de protection de 2 décibels en-dessous des normes européennes.

Projet d'un éco-pont

Une action qui se poursuit cette année, avec la construction d'un nouvel écran acoustique de 470 m de long à Passy, dont les travaux ont débuté au printemps, interrompus pour le trafic touristique dense de l'été et qui reprendront le 3 septembre.

Par ailleurs, l'un des temps forts de 2018 réside dans le renouvellement de 550 mètres de dalle de roulement au Tunnel du Mont-Blanc. Financés à parts égales par ATMB et son homologue italienne SITMB, ces travaux (10 M€) garantissent les plus hauts niveaux de sécurité et de pérennité de l'ouvrage.

En septembre, seront entrepris les travaux de création d'une nouvelle aire de services à Bonneville, en remplacement des deux aires actuelles et accessible dans les deux sens de circulation (à l'aide d'un pont pour les conducteurs du sens Chamonix-Genève), pour un investissement de 14,7 M€ d'ATMB et de 8 M€ de son partenaire Shell .

En fin d'année, aura lieu également une expérimentation au niveau du franchissement de la douane de Thônex-Vallard, en mettant en place une voie de 350 m de part et d'autre de la frontière, réservée au covoiturage afin de faciliter son développement.

Sur le plan environnemental, se poursuit la phase de préparation du projet phare que représente l'éco-pont de Viry, dont le chantier démarrera début 2019, qui permettra à la faune de relier le Salève à la plaine genevoise.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?