AccueilActualitésSaint-Genis-Laval : le Vallon, un futur quartier "exemplaire, urbain et nature"

Saint-Genis-Laval : le Vallon, un futur quartier "exemplaire, urbain et nature"

1350 logements, des équipements publics, des mobilités repensées : d'ici 2040, le quartier du Vallon, à Saint-Genis-Laval, sera complètement transformé. Coût du projet : 84 M€.
La station de métro Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud sera le terminus de la ligne B.
DR - La station de métro Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud sera le terminus de la ligne B.

Actualités Publié le ,

A Saint-Genis-Laval, l’arrivée de la ligne de métro B, au cœur du centre hospitalier Lyon Sud, est prévue pour fin 2023. Le point de départ d’un chantier encore beaucoup plus ambitieux, celui du quartier nature du Vallon. Présenté la semaine dernière par la Métropole de Lyon, ce projet urbain va se déployer progressivement jusqu’à 2040. Un quartier "exemplaire, urbain et nature", selon Marylène Millet, maire de Saint-Genis-Laval.

1 350 logements pour le quartier du Vallon à Saint-Genis-Laval

Un quartier composé des bâtiments de l’hôpital, mais également de 1 350 nouveaux logements, de nouveaux commerces et de bureaux (84 000 m² plancher), d’une résidence étudiante, une crèche, une école et un gymnase. Un vaste parc de 13 ha "mettra en valeur le patrimoine végétal existant au cœur de la Zac du Vallon", a précisé Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole, en charge de l’urbanisme.

Un site de 55 ha

Sur les 55 ha, 18 ha seront construits. Les élus veulent ainsi conserver des espaces naturels et la fraîcheur apportée par les arbres centenaires. Rappelons que c’est ici que devait être érigé un vaste échangeur de l’Anneau des sciences, projet de contournement routier de la ville de Lyon porté par l’ancien président de la Métropole, Gérard Collomb, et abandonné par la nouvelle équipe métropolitaine, en 2020.

Ce nouveau gigantesque projet du Vallon coûtera 84 M€. 34 M€ seront financés, à 90 %, par la Métropole et à 10 %, par la Ville de Saint-Genis-Laval. Le reste sera supporté par les promoteurs immobiliers (50 M€).

Le chantier se déroulera en plusieurs phases. La première, bien sûr, est la finalisation du métro. "Nous avançons au pas de course, explique Geoffrey Dufour, chef de projet au Sytral. Les travaux de génie civil sont désormais terminés. Début 2022, nous avons effectué les travaux de second œuvre (sol, carrelages, plafonds, zones publiques, escalators…)", explique-t-il.

L'ensemble des mobilités sera repensé

En parallèle, le futur parking relais prend forme. Haut de sept niveaux, il abritera 871 places de stationnement, dont 91 réservées aux covoitureurs, et 550 places vélo. A plus long terme, c’est l’ensemble des mobilités qui sera repensé. Outre le parking relais et la station de métro, un pôle multimodal et une gare bus seront créés. Le stationnement a déjà commencé à être repensé pour l’hôpital. Dès cet été, le personnel devra badger et les patients, payer.

La station du futur métro prend forme (@A.D.)

Des anciens pavillons de l’hôpital réhabilités

Les premiers bâtiments - principalement tertiaires - seront érigés dans le quartier Cœur de Vallon, près de l’hôpital, à l’horizon 2026. Les premiers logements seront construits sur les secteurs de Chazelle et Sainte-Eugénie en 2027-2028. Les derniers bâtiments, quant à eux, verront le jour à la fin des années 2030.

Certains anciens pavillons du centre hospitalier seront réhabilités en logements, à l'instar des pavillons Désir-de-Fortunet ou André-Dufourt, implantés sur les hauteurs de Sainte-Eugénie. Datant des années 30, ils arborent une valeur patrimoniale certaine avec leur style art déco.

L'ancien pavillon Désir-de-Fortunet sera réhabilité en logements (@A.D.)

En 2027-2028, débuteront les travaux du groupe scolaire (15 classes), du gymnase et de la crèche (40 berceaux). Des services indispensables puisque ce nouveau quartier devrait accueillir pas moins de 3 000 habitants et générer 2 400 emplois.

Un chantier responsable

Le chantier du Vallon se veut vertueux. Les matériaux du site sont réutilisés ou recyclés. Les pierres en granit sont ainsi réutilisées en parement et la roche extraite, recyclée en granulats.

Aucun apport de terre extérieur n’a été nécessaire pour les plantations, qui sont effectuées à partir des terres végétales et limons du site. 700 arbres ont été plantés sur les premières voiries. Des passages pour les animaux sont créés en traversée de l’avenue Sainte-Eugénie.

Quant au volet social, les marchés comportent des clauses spécifiques pour permettre le retour à l’emploi de publics en difficulté. Ainsi, 10 500 heures d’insertion seront réalisées d’ici la fin du chantier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?