AccueilActualitésSamuel Minot, président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes : "La rénovation énergétique semble enfin se massifier"

Samuel Minot, président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes : "La rénovation énergétique semble enfin se massifier"

Président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 1er janvier 2023, Samuel Minot évoqué les défis de l'année qui débute.
Samuel Minot, président de la FFB Aura.
Christophe Pouget - Samuel Minot, président de la FFB Aura.

Actualités Publié le ,

Dans l'histoire du verre à moitié vide ou du verre à moitié plein, Samuel Minot est plutôt du genre à préférer la deuxième option. Alors, même s'il reconnait des derniers mois compliqués, le tout nouveau président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes se souvient surtout de carnets de commandes assez bien garnis.

Pour Samuel Minot, les entreprises ont su faire face aux difficultés en 2022

"En 2022, on a beaucoup parlé d'énergie, d'inflation, de hausse des matériaux, de difficultés de recrutement… Même si c'est notre réalité, on peut quand même se réjouir d'une bonne activité générale." Pour lui, beaucoup d'entreprises ont su faire face aux aléas. "Même si elles sont affaiblies, elles sont encore debout pour la plupart, comme en témoigne le nombre de défaillances qui est moins élevé qu'en 2019. Ça démontre la santé financière du secteur."

"Il y a beaucoup de choses que l'on ne maîtrise pas aujourd'hui"

Mais, derrière ce constat en apparence plutôt positif, Samuel Minot reconnait que les inquiétudes sont bien là dans ces premiers jours de 2023.

"Il y a beaucoup de choses que l'on ne maîtrise pas aujourd'hui. Quid de l'inflation, des coûts de l'énergie, des prix des matériaux, de l'activité générale dans la construction neuve… ? On peut craindre que l'activité dans le neuf soit au ralenti au deuxième semestre 2023 et début 2024. Au contraire de la rénovation énergétique qui semble enfin se massifier. Les propriétaires vont devoir engager des travaux, les bailleurs sociaux ont déjà engagé un vrai travail… Tout ça va offrir de belles perspectives."

Quant à son nouveau rôle à la tête de la FFB Aura, dont il a pris la présidence le 1er janvier, Samuel Minot n'a qu'un mot en tête, continuité. "Ce ne sont pas des mandats de programme mais de continuité, où l'on doit continuer à œuvrer pour la région. J'aurais deux missions régaliennes, le social et la formation."

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?