Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Sassenage : Métrovélo se déplace au sein du technicentre

le - - Isère

Sassenage : Métrovélo se déplace au sein du technicentre
© Tandem Architectes - Le Technicentre s'inscrit dans une stratégie de montée en charge du service de location de vélos de l'agglomération

Précurseur en terme de mobilité avec son service public de location longue durée de vélo, la métropole grenobloise prévoit d'inaugurer son Technicentre Métrovélo cet été.

Christophe Ferrari s’est rendu sur le chantier du futur Technicentre Métrovélo, un site destiné à accueillir les 10 000 vélos entretenus et réparés chaque année par les techniciens de la Métro. « Au bout de chaque rue, un Métrovélo ! », s’est exclamé le président de la Grenoble Alpes Métropole en paraphrasant Stendhal. Depuis 2004 en effet, l’agglomération a fait le pari de proposer un service public de location longue durée de vélo comme à Strasbourg, à l’époque où les systèmes en libre-service se démocratisaient. Résultat, plus de 7 000 vélos jaunes circulent à ce jour sur le bassin grenoblois. Mieux : selon la dernière étude Insee sur les trajets domicile-travail, Grenoble arrive en tête au niveau national avec 15,2 % de trajets effectués en vélo intra muros. Entre 2009 et 2015, la pratique cyclable a bondi de 31 % sur la métropole.

Un Technicentre atypique

Afin de faire face à l’augmentation prévue du nombre de vélos en circulation, qui devrait atteindre les 9 000 d’ici 2020, la Métro a initié un vaste chantier sur Sassenage avec la construction d’un technicentre spécialement dédié au Métrovélo. Un investissement d’1 M€, financé à parité par la Région et Grenoble Alpes Métropole, et qui a nécessité quelques ajustements. « Jusqu’à présent, nous disposions de deux sites techniques Métrovélo, l’un vers la gare de Grenoble, l’autre à Seyssinet-Pariset. Ce dernier, en location, coûte 125 000 € par an à notre métropole. D’où la volonté de regrouper ces deux sites en un même lieu », explique Yann Mongaburu, président du SMTC.

Le futur Technicentre se positionne sur une parcelle du SMTC, à Sassenage, et se veut ergonomique et design. L’ancienne halle abritant les bus de la Semitag sera conservée, tandis que le nouveau pôle sera abrité juste en dessous. « Notre concept part d’un cylindre explosé et redésigné afin de laisser entrer le soleil en quatre coins par des baies vitrées, tandis qu’un patio au centre fera office de puits de lumière », explique Franck Pernet, du cabinet grenoblois Tandem Architectes, l’un des architectes du projet. Le bâtiment a dû être surélevé de 50 cm suite aux contraintes réglementaires d’urbanisme, deux rampes en facilitant l’accès. D’une surface de 1 400 m² environ, le centre technique disposera d’un atelier de 275 m², de 120 m² de bureaux et d’un espace de stockage de 830 m². Composé intégralement d’une ossature bois aux normes RT 2012, le technicentre sera mis en service dès la rentrée 2017 et accueillera une douzaine de techniciens.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer