AccueilSavoieSavoiexpo prend le virage de la modernité

Savoiexpo prend le virage de la modernité

L'association organisatrice de salons et de la foire de Savoie a su s'adapter avec succès au fil des décennies. Sa mutation va se poursuivre d'un président à l'autre, Pascal Barcella succédant à Bernard Sevez.
Savoiexpo prend le virage de la modernité
© Caroline Moureaux - Pascal Barcella, nouveau président de Savoiexpo, se dit prêt à relever le challenge

Savoie Publié le ,

C'est à l'issue de l'assemblée générale de l'association, le 5 juin dernier, que la nomination de Pascal Barcella au poste de président du conseil d'administration de Savoiexpo a été officialisée. À 54 ans, ce natif de Lorraine, marié, père de trois enfants, est devenu Savoyard d'adoption il y a plus de trente ans. En effet, après une première expérience professionnelle dans la vente de machines à écrire et de photocopieurs, il a choisi la Savoie en 1987 pour y créer, sous l'impulsion de son associé, la société BSO. Une entreprise qui, en trois décennies, a acquis un bel essor grâce à des croissances tant interne qu'externe sur les deux départements savoyards. Parallèlement, le dirigeant a adhéré aux manifestations organisées au parc des expositions, avant d'intégrer pour de bon l'association de Savoiexpo en 2010, puis son conseil d'administration en 2012. Il a alors été désigné en tant que référent pour suivre le Prix des neiges après la reprise de cet événement par Savoiexpo.

Pascal Barcella succède donc à Bernard Sevez, qui aura été président durant six années, après avoir été depuis toujours impliqué dans la vie de l'association (il le reste d'ailleurs en qualité de président d'honneur). Son remplaçant va pouvoir s'inscrire dans la continuité de l'important travail de mutation qui a été entrepris. Ce dernier se montre d'ailleurs « profondément lié aux valeurs traditionnelles et fortes transmises par Savoiexpo » et à cette association qui, dans une histoire vieille de 90 ans, a su s'imposer comme un acteur efficace du développement économique de son territoire. Le nouveau président reste très attaché à cette capacité qu'a l'association de « mettre l'humain au centre de ses activités », que ce soit par le biais d'événements professionnels ou grand public qui, au fil des décennies, se sont largement diversifiés. Un challenge à relever pour une organisation qui a su rassurer l'ensemble de ses partenaires des collectivités territoriales et du monde professionnel, tout en conservant sa propre identité.

Rénovation du parc d'exposition

Un virage déjà bien engagé, et qui va s'accentuer avec d'importants travaux prévus sur quatre ans. Cette année, place à la refonte des sols, murs, plafonds et étanchéité des trois halles, de même qu'à la création d'une galerie vitrée de 600 m² et l'intégration de la fibre optique sur l'ensemble du parc. En 2019 seront aménagées une nouvelle entrée et des façades remodelées en lien avec la salle du Phare voisin. Seront également installés des écrans de 6 x 4 m dans chaque hall, destinés aux besoins des organisateurs de manifestations. La période 2020-2021 verra la création d'un cinquième hall de 1 500 m² avec 600 places en tribunes rétractables. Enfin, en 2022, il sera procédé au réaménagement des espaces extérieurs et à l'intégration de zones de détente arborées et végétalisées.

En attendant, la foire 2018 se prépare activement. Elle a déjà fait l'objet, en juin, d'une première présentation par Pascal Barcella, accompagné de son directeur Stéphane Fages et de son commissaire délégué à l'organisation Bernard Bellier. Elle réunira, du 7 au 17 septembre (un jour de plus que l'an dernier) plus de 400 exposants sur un espace de 40 000 m². Et pour cette année, placée sous la présidence d'honneur de la Ville de Chambéry, l'agglomération présentera la transformation du quart nord du centre (en 3D et animation virtuelle), ainsi que la stratégie touristique mise en place dans le massif des Bauges. Le tout en surfant sur le thème : « Un territoire, quatre saisons ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?