AccueilSavoieSemaine de l'artisanat : mieux connaître les métiers porteurs

Semaine de l'artisanat : mieux connaître les métiers porteurs

Dans le cadre de l'action « Artisan d'un jour », la CMA de la Savoie a choisi de s'adresser directement aux députés, invités à partager la vie d'un professionnel le temps de quelques heures.
Semaine de l'artisanat : mieux connaître les métiers porteurs

Savoie Publié le ,

Organisée conjointement par les Chambres de métiers et de l'artisanat et l'U2P, la Semaine nationale de l'artisanat, du 16 au 23 mars, propose différents événements sur l'ensemble du territoire, susceptibles de permettre à chacun de découvrir ou redécouvrir un modèle d'entreprise qui répond concrètement aux préoccupations sociales, économiques et environnementales de la population. L'occasion de mieux connaitre un secteur réputé pour la qualité de son offre de produits et de services, son potentiel de croissance et de recrutement, ainsi que les perspectives professionnelles qu'il ouvre aux jeunes et aux moins jeunes.

La CMA de la Savoie a pour sa part choisi de s'adresser aux députés, les invitant à partager le quotidien d'un professionnel, afin qu'ils découvrent un métier, une passion, une patience et une intelligence. C'est ainsi qu'Emilie Bonnivard, dont la circonscription s'étend de la Maurienne à la Combe de Savoie, sera par exemple aux côtés de Gérald Durieux, dirigeant de DG DECO (peinture, isolation, décoration) à Saint-Avre.

Pour André Mollard, président de la CMA, c'est une bonne façon de les sensibiliser sur la qualité du travail des artisans et le rôle que ces derniers jouent dans l'économie locale, mais aussi sur leurs contraintes et leurs difficultés, tant administratives que pour trouver une main d'œuvre qualifiée. Ceci alors même que se profile la réforme de l'apprentissage, au sujet de laquelle ils vont être appelés à légiférer. Vigilant sur la question, André Mollard n'en a pas moins l'espoir que cela redynamise la formation par l'alternance, qui a connu une certaine baisse ces dernières années, comme en témoigne les effectifs des CFA. Il s'agit de favoriser les contrats d'apprentissage (1 094 recensés en 2016) auprès des entreprises. À cet égard, un rapprochement a été envisagé avec l'université de Savoie Mont-Blanc afin d'associer CFA et licence professionnelle.

Quant à la santé globale de l'artisanat, elle semble être meilleure que lors des années de crise avec une hausse régulière du nombre d'entreprises (12 038 en 2016, dernier chiffre connu) dans 250 métiers différents. Le bâtiment arrive en tête (43 %) devant les services (33 %), la fabrication (14 %) et l'alimentation (10 %). Toutefois, cette relative bonne santé ne doit pas faire oublier la nécessité de préparer la relève, notamment en Savoie, où la moyenne d'âge est assez élevée. Pour cela, il s'agit non seulement d'aider à la création d'entreprises, mais aussi de « favoriser la reprise des existantes », comme le souligne le président de la chambre, estimant que le rôle de celle-ci est de trouver « un juste équilibre entre les intérêts du cédant et ceux du repreneur ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?