AccueilIsèreSerge Ferrari fait barrière au Covid-19

Serge Ferrari fait barrière au Covid-19

Le groupe isérois vient de breveter une technologie de traitement de ses membranes composites permettant de détruire jusqu'à 99,5 % des coronavirus en surface. Sébastien Baril, directeur marketing, nous présente la dernière-née de cette entreprise à l'innovation chevillée au corps.
Serge Ferrari fait barrière au Covid-19

Isère Publié le ,

Quand avez-vous décidé de développer ce traitement et quelles sont ses caractéristiques ?

En tant que leader sur nos marchés des matériaux composites souples, nos équipes R&D sont en permanence à la recherche de nouvelles technologies à même de conférer de nouvelles propriétés à nos membranes. Dès le début de la pandémie, nous avons rapidement concentré nos efforts en recherche et développement, afin de rechercher une technologie qui apporterait des propriétés virucides. L'intégration de particules d'argent est la solution qui nous est apparue la plus prometteuse. Ceci a été confirmé par le laboratoire indépendant VirHealth [basé à Lyon et spécialisé dans les applications virucides des technologies de décontamination/désinfection, Ndlr] qui, en comparaison avec une surface non traitée, a prouvé la destruction de 95 % des coronavirus au bout de 15 minutes et 99,5 % au bout de 60 minutes.

A qui se destine cette nouvelle technologie et quel est son coût ?

Les utilisations qui nous viennent à l'esprit sont évidemment les application traditionnelles de nos matériaux, tels que le mobilier, la protection solaire intérieure, les structures modulaires... Mais, afin de contribuer à la lutte contre la propagation du virus, d'autres applications de couverture, de houssage des équipements des lieux recevant du public sont très sollicitées. Son coût le rendant accessible pour le grand public, on pense ainsi à des poignées de porte, des mains courantes, des chaises, des tables, des bureaux d'écoliers, des cloisons fixes ou mobiles, des rideaux/paravents... Ces applications ne sont pas exhaustives et nous sommes à l'écoute de partenaires qui auraient de nouvelles idées.

Est-elle réservée exclusivement aux matériaux composites Serge Ferrari ou peut-on envisager son application sur des produits concurrents ?

Développée et brevetée par Serge Ferrari, cette technologie s'applique dans notre univers des matériaux composite flexibles, et des partenariats sont en cours d'étude sur d'autres procédés. A terme, cette technologie sera proposée dans la plupart de nos gammes s'utilisant en intérieur ou en contact avec des personnes. C'est un développement sur du long terme.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?