AccueilIsèreSerge Ferrari, financièrement solide pour résister à la crise sanitaire

Serge Ferrari, financièrement solide pour résister à la crise sanitaire

En cette période de pandémie, le groupe Serge Ferrari indique avoir pris les dispositions les plus adaptées pour assurer, en premier lieu, la protection de l'ensemble de ses collaborateurs.
Serge Ferrari, financièrement solide pour résister à la crise sanitaire
© Serge Ferrari

Isère Publié le ,

Ainsi, et progressivement au cours de la semaine du 16 mars, l'activité de production de certains sites a été suspendue (notamment en Italie pour Plastitex, en France et pour l'un des deux sites de fabrication en Suisse), pour un délai renouvelable de deux semaines dans la plupart des cas. Le deuxième site suisse poursuit son activité sur un nombre restreint de lignes d'enduction.

Le groupe isérois a engagé toutes les mesures de prévention sanitaire pour poursuivre les activités logistiques essentielles permettant la distribution et l'expédition de commandes en France et en Suisse, ainsi qu'en Europe avec Giofex, grâce à un niveau de stock produits finis suffisamment élevé. Ces activités logistiques sont en revanche interrompues en Italie chez Plastitex. Les autres filiales internationales du groupe opèrent à un rythme dépendant de l'évolution de la pandémie et des préconisations gouvernementales de chaque pays.

A ce jour, le groupe n'est pas en mesure de chiffrer l'impact de la pandémie sur ses performances pour l'année 2020. « Néanmoins, il dispose d'une situation financière solide qui lui permet de faire face aux enjeux. Au 31 décembre 2019, Serge Ferrari disposait de 26,7 M€ de trésorerie et équivalents de trésorerie », indique un collaborateur, qui précise que les sources de financement sont sécurisées et peuvent être renforcées par la mobilisation de lignes de financement confirmées, mais non utilisées, d'un montant total de 25 M€.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?