AccueilMatérielSignature / Une charte pour les pompes à chaleur

Signature / Une charte pour les pompes à chaleur

À l'occasion du salon Interclima (4 au 8 novembre, Paris Nord Villepinte), vingt signataires représentant toute la filière des pompes à chaleur ont ratifié un document visant à préserver la qualité des installations dans le cadre de la rénovation des bâtiments.
Signature / Une charte pour les pompes à chaleur

Matériel Publié le ,

Mercredi 6 novembre, l'activité bat son plein au salon Interclima. Au cœur de l'espace Innovation, les représentants de l'Association française pour la pompe à chaleur (Afpac) s'apprêtent à signer une charte relative à la préservation de la qualité des installations. Tous les maillons de la chaîne sont concernés : « fournisseurs d'énergie, entreprises délégataires pour les Certificats d'économie d'énergie (CEE), organismes de qualification des installateurs RGE, organisations professionnelles représentant les différents maillons de la filière, industriels, distributeurs, installateurs, sociétés de maintenance… », énumère son président Eric Bataille.

Emmanuelle Wagron, notre photo

Ce dernier s'est réjoui de l'engagement des pouvoirs publics aux côtés de la filière, en l'occurrence Emmanuelle Wagron, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, qui avait fait pour l'occasion le déplacement. « Nous avons des investissements très importants à faire sur les plans structurel, financier, humain… pour répondre à des objectifs très ambitieux », a poursuivi Eric Bataille, tout en déplorant la difficulté à recruter des techniciens qualifiés.

« Retrouver la confiance »

« On n'est pas en train de faire un big bang mais on s'inspire de ce qui marche aujourd'hui, notamment de l'intervention des énergéticiens et des acteurs des CEE pour aller vers plus de lisibilité et vers une meilleure qualité ». Emmanuelle Wargon est claire : il s'agit d'améliorer l'existant plutôt que de tout révolutionner. Autrement dit, se focaliser sur les compétences des artisans, leur capacité à comprendre les besoins des personnes, à proposer des solutions et accompagner les travaux. « Bien sûr il y a d'autres acteurs (publics, énergéticiens, intermédiaires) mais, in fine ça repose sur les artisans. On a besoin de cette force de travail et de conviction sur la capacité à s'unir et être transparent vis-à-vis du grand public », rappelle la secrétaire d'État qui, en se plaçant du point de vue de l'utilisateur, reconnaît l'opacité du système actuel.

Pour Emmanuelle Wagron, l'objectif de cette charte est aussi d'améliorer la confiance : « Confiance que les travaux sont possibles et qu'ils sont simples. Confiance que les usagers vont trouver le bon installateur, qu'on va pouvoir leur apporter le conseil et l'accompagnement dont ils ont besoin, qu'ils vont pouvoir être aidés financièrement ». En résumé, trouver les meilleures façons de donner accès à la technologie des pompes à chaleur au plus grand nombre, et notamment de résoudre le difficile problème du reste à charge pour les ménages les plus modestes.

Bien que cette cérémonie constitue une étape importante, elle ne représente pas une fin en soi, comme le précise Eric Bataille, avant de livrer son plan d'actions : « Nous allons créer un comité de pilotage, dont le but va être de continuer à entretenir une collaboration étroite avec les différents signataires, de façon à dégager des pistes d'amélioration et d'être force de propositions ». Affaire à suivre…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?