AccueilSavoieSocial / INSERTION PROFESSIONNELLE : LES ENTREPRISES S'ENGAGENT

Social / INSERTION PROFESSIONNELLE : LES ENTREPRISES S'ENGAGENT

Le club des entreprises inclusives et l'État ont signé une charte les engageant à développer des passerelles vers l'emploi durable à destination des personnes les plus fragiles et des jeunes handicapés.
Social / INSERTION PROFESSIONNELLE : LES ENTREPRISES S'ENGAGENT
BF

Savoie Publié le ,

Une action qui nécessite l'implication de tous : État, élus, acteurs économiques et sociaux. C'est ainsi qu'en Savoie a eu lieu la signature d'une charte d'engagements entre le préfet Louis Laugier et le directeur général d'Alpina, Jean-Philippe Lefrançois, par ailleurs représentant du club entreprises inclusives.

« La Savoie, une chance. Les entreprises s'engagent ! » vise à développer la découverte de l'entreprise pour bien s'orienter et se former, mettre le pied à l'étrier et développer des passerelles vers l'emploi durable pour les plus vulnérables.

Mais aussi accompagner les personnes habitant dans les territoires les plus fragiles (QPV, zones de revitalisation rurale, territoires enclavés), favoriser l'accès aux produits et services de base pour les personnes plus démunies et les jeunes handicapés. Entrent dans ce cadre l'accueil des stagiaires de 3e , l'accès à l'apprentissage et à l'alternance, le travail avec les CFA et les Groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualifi cation (GIEQ). La constitution de clubs d'entreprises inclusives, animés par une entreprise leader du département, doit ainsi permettre aux entreprises volontaires de partager leurs bonnes pratiques en matière d'inclusion, d'échanger sur leurs expériences et, pourquoi pas, de convaincre d'autres à rejoindre le mouvement.

À ce jour, treize sociétés savoyardes (Alpina Savoie, Jean Lain, Manpower, Iris RA, AART, Nantet Locabennes, Cristal Habitat, Joly et Philippe, Eole/Heps, Opinel, Mithieux SA, Point.P, Alyl Sécurité) se sont engagées dans la démarche. Quant à l'État, il a investi 7,8 M€ en Savoie auprès des structures d'insertion. Même si le département se caractérise par un faible taux de chômage (6,4 %) et un réel dynamisme économique, l'action n'en est pas moins importante, souligne le préfet. En eff et, sur 32 000 demandeurs d'emploi, près de 12 000 de longue durée et 10 000 jeunes sont identifiés comme n'étant ni en poste, ni en formation.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?