Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Soitec sort la tête de l'eau

le - - Isère

Soitec sort la tête de l'eau

Le leader mondial du silicium sur isolant (SOI) et spécialiste des matériaux semi-conducteurs renoue avec les bénéfices pour son premier semestre fiscal.

Depuis neuf ans, Soitec, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs et leader mondial du silicium sur isolant (SOI), n’avait pas enregistré de tels résultats. Pour son premier semestre fiscal 2016-2017, l’entreprise berninoise affiche un résultat net de 3,1 M€, contre une perte de 42,8 M€ pour la même période sur l’exercice précédent. Un bon départ salué aussitôt par la bourse et les investisseurs. Car Soitec revient de loin. Ses déboires dus à sa diversification vers le solaire lui ont coûté cher, et les efforts de recentrage sur son cœur de métier, la fabrication de plaques de silicium isolant, commencent à porter leurs fruits.
Au printemps dernier, l’entreprise avait aussi levé des fonds via trois augmentations de capital successives. Ce qui lui avait permis d’investir sur des technologies novatrices telles que le RF-SOI et Power-SOI pour le marché automobile, tout en consolidant celle du FD-SOI dans le 300 mm. « Nous avons recentré avec succès notre activité dans l’électronique et repositionné Soitec dans une dynamique de croissance profitable, souligne Paul Boudre, pdg de Soitec. Nous continuons de bénéficier de la forte demande liée aux applications de radiofréquence et d’électronique de puissance pour les marchés de la mobilité et de l’automobile. Parallèlement, les nouvelles étapes franchies à la fois dans la préparation de la phase industrielle et dans le lancement de produits finaux renforcent notre confiance dans l’adoption prochaine et à grande échelle de la technologie FD-SOI par l’industrie des semi-conducteurs ». L’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, d’autant que l’usine dédiée au 200 mm tourne à plein régime. À ce titre, Soitec envisage d’investir 40 M€ sur sa seconde usine de Bernin II, afin de répondre à la future demande. D’où la nécessité pour l’entreprise d’augmenter significativement sa capacité de production, qui devrait passer de 100 000 à 400 000 plaques par an de FD-SOI (en 300 mm.)






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer