AccueilRhôneSTAL Participations : un éventail de compétences dans les TP et les métiers annexes

STAL Participations : un éventail de compétences dans les TP et les métiers annexes

La petite entreprise familiale de terrassement est devenue un groupe d'une douzaine de structures aux activités complémentaires. Si son siège social est basé à Chassieu, STAL Participations rayonne sur tout le Rhône et la Loire.
STAL Participations : un éventail de compétences dans les TP et les métiers annexes
DR - STAL TP intervient sur le chantier du futur pôle de loisirs du Groupama Stadium.

Rhône Publié le ,

Le groupe STAL Participations trouve son origine il y a plus de soixante-dix ans. C'est en 1946 que deux frères, Raymond et Marcel Stal, créent à Villeurbanne une société de terrassement. L'entreprise, devenue STAL TP en 1962, est reprise au début des années 1970 par Eddie Stal et compte alors une vingtaine de collaborateurs. « Mon père a développé une activité de VRD et s'est également tourné vers les marchés publics du Grand Lyon », raconte Anthony Stal, président de STAL Participations. Pour offrir plus d'autonomie à STAL TP dans son approvisionnement en matériaux, deux entreprises sont rachetées dans les années 1990 : la carrière CM Matériaux, à Saint-Laurent-de-Mure, et la carrière Gorrh Rouge du Beaujolais. « En 1998, nous avons créé avec d'autres entrepreneurs une centrale d'enrobage, Rhône Sud Enrobés (RSE) à Ternay. Deux ans plus tard, avec la création d'Eco Ressources, nous nous sommes positionnés sur la revalorisation des matériaux inertes », détaille Anthony Stal, qui entre dans l'entreprise en 2002.

Le groupe emploie alors une trentaine de salariés, mais va très vite doubler ses effectifs et augmenter son chiffre d'affaires en travaillant pour les promoteurs privés et les bailleurs sociaux. S'ensuit une série de créations et de rachats d'entreprises qui vont changer la dimension de STAL Participations et l'ouvrir à de nouvelles activités : Rhône Espaces Verts Environnement dans la création et l'entretien d'espaces verts, Ceroni dans la maçonnerie et les travaux spéciaux, Instalum dans l'éclairage extérieur et la mise en lumière de bâtiments. En 2018, avec Fabrice Bedin, le groupe donne naissance à Gone Environnement, un bureau d'études techniques des sites et sols pollués. En fin d'année dernière, STAL saisit une opportunité de croissance externe avec la reprise de la société Enseignes Geraci, implantée dans l'Hérault.

« Notre stratégie a été de nous diversifier progressivement en complétant nos activités dans les TP et la maçonnerie par des activités dans les carrières et le recyclage. Puis nous nous sommes tournés vers des métiers additionnels pour continuer d'étoffer le groupe », analyse Anthony Stal. Aujourd'hui, l'ensemble pèse 38 M€ de chiffre d'affaires et emploie 250 personnes, mais STAL TP génère l'essentiel de l'activité avec un chiffre d'affaires de 21,5 M€ et un effectif de 170 salariés. « Pour continuer notre évolution, nous avons quelques cibles pour des croissances externes sur les métiers de l'aménagement en stations », confie le président, qui espère aussi voir se concrétiser l'opération de Boën-sur-Lignon. Ce projet à 4 M€ comprend une agence, une centrale d'enrobage et une plateforme de recyclage.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?