Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Test grandeur nature pour le futur Léman-Express

le - - Savoie

Test grandeur nature pour le futur Léman-Express
© Bruno Fournier

700 membres des secours franco-suisses et 1 200 figurants seront mobilisés le 13 septembre pour une simulation d'accident deux mois avant l'ouverture de la nouvelle liaison rapide entre Genève et Annemasse, côté Haute-Savoie.

L'exercice de sécurité civile, présenté par les autorités des deux pays, se déroulera dans un des tunnels du tronçon CEVA (Cornavin, Eaux-Vives, Annemasse), sur la zone frontière. Cette simulation d'un accident de grande ampleur aura pour objectif de tester la coopération franco-suisse au service de la sécurité ferroviaire et de répondre à l'exigence des autorités de surveillance suisse (Office fédéral des transports, OFT) et française (Établissement public de sécurité ferroviaire, EPSF).

Il s'agira de vérifier et d'évaluer les concepts d'intervention et d'exploitation lors d'un événement dans un des nouveaux tunnels construits (sauvetage en tunnel, gestion des secours, des personnes impliquées et des proches, collaboration judiciaire, gestion de l'information et de la communication...).

Pour mettre en place l'exercice, les CFF et la SNCF collaborent de façon très étroite avec les autorités du canton de Genève et de la Préfecture de la Haute-Savoie, les communes du périmètre, ainsi qu'avec l'ensemble des services de sécurité civile et publique. La police cantonale genevoise, la gendarmerie et la police nationale française, les ministères publics suisse et français, les services sanitaires, les services d'incendie et de secours, les associations agréées de sécurité civile, les centres hospitaliers, les organisations de gestion de crise du Canton de Genève et de la Haute-Savoie (700 personnes au total) seront ainsi mobilisés tout au long de la journée. En outre, 1 200 figurants ont été recrutés en mai dernier, afin de simuler les conditions réelles de fréquentation (50 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur le futur Léman Express) et avoir un nombre représentatif de voyageurs à bord du train accidenté.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer