AccueilRhôneThizy-lès-Bourgs : la Mission Bern accorde 300 000 € à la Manufacture

Thizy-lès-Bourgs : la Mission Bern accorde 300 000 € à la Manufacture

L'ancienne usine de couvertures et de molletons est en cours de rénovation. Dans quelques semaines, une « Micro-Folie » s'implantera sur le site avant la réouverture d'une partie de l'Ecomusée en 2022.
Thizy-lès-Bourgs : la Mission Bern accorde 300 000 € à la Manufacture
©COR - La cheminée qui menaçait de s'effondrer a été remise en état par l'entreprise Demars

Rhône Publié le ,

Construite au début des années 1880, la Manufacture de Thizy-lès-Bourgs, qui a employé jusqu'à 120 personnes, a fermé ses portes en 1981. A partir de 1998, le site accueille l'Ecomusée du Haut-Beaujolais qui présente l'histoire industrielle du territoire. La dégradation des bâtiments contraints à la fermeture en 2014.

La commune de Thizy-les-Bourgs engage alors 1 M€ de travaux pour refaire la toiture des ateliers, mais le site, repris en gestion par la Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien (COR), continue de péricliter.

« Les bâtiments situés en fond de cour, à savoir la teinturerie, la forge et la salle des machines à vapeur, ainsi que la cheminée étaient en état de péril imminent et menaçaient de s'effondrer », explique Annick Lafay, vice-présidente en charge de la culture à la COR. Des travaux ont été entrepris l'an dernier.

La société ligérienne Demars, spécialisée dans la rénovation du patrimoine ancien, est notamment intervenue pour sauver la cheminée. « Le montant des travaux s'élève à un peu plus de 310 000 € HT. La DRAC devrait apporter son soutien à hauteur de 100 000 € et une souscription a été lancée sur le site de la Fondation du Patrimoine avec l'objectif de récolter 60 000 € », fait savoir la vice-présidente en charge de la culture.

Près de 5 M€ d'investissement

Pour mener la deuxième phase du projet, la COR bénéficiera du soutien de la mission Bern. « Début 2021, nous avons eu le plaisir d'apprendre l'octroi de la somme maximale de 300 000 € », se réjouit Annick Lafay. Les travaux de rénovation et d'aménagement des 4 000 m2 de bâtiments permettront, à terme, de rouvrir l'Ecomusée. « La surface d'exposition de 1 100 m2 racontera notre territoire par le prisme de l'histoire industrielle et textile. Nous devons encore travailler la muséographie et la scénographie », explique l'élue. Ce projet culturel représente un investissement de près de 5 M€, dont environ 3 M€ pour les travaux. « Nous espérons recevoir des subventions de l'Etat et de la Région pour financer 60 % à 70 % du projet, sachant que nous avons déjà le soutien de la DRAC (1,1 M€) », précise la vice-présidente en charge de la culture.

La deuxième phase du chantier devrait démarrer début 2022 afin d'ouvrir une partie de l'Ecomusée fin 2022. D'ici là, une Micro-Folie accueillera le public dès le printemps. « Les habitants pourront découvrir dans ce musée numérique une sélection d'œuvres du Louvres, de Versailles, d'Orsay… et utiliser le fab lab », résume Annick Lafay.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?