AccueilActualitésTICPE : l'ANMSM réagit

TICPE : l'ANMSM réagit

L'article 19 du projet de loi de Finances pour 2019 prévoit la suppression du tarif réduit de la taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le gazole non routier, soit une hausse du prix du carburant de 40 centimes par litre pour les communes supports de stations de montagne dès le 1er janvier. Une mesure aux impacts lourds, alors que les conditions climatiques de la saison hivernale rendent notamment indispensable le travail des engins de déneigement pour sécuriser les routes. « Il faut prendre compte les impacts pour les communes, alerte Charles-Ange Ginésy, président de l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM). Cette hausse touche directement les opérations de déneigement et de damage, des actions indispensables pour assurer la sécurité des routes et nos missions de service public. Ce surcoût s'avèrerait d'autant plus insoutenable qu'il s'ajouterait aux contraintes budgétaires auxquelles doivent faire face les communes supports de stations ».
TICPE : l'ANMSM réagit

Actualités Publié le ,

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 octobre 2022

Journal du06 octobre 2022

Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?