AccueilActualitésTo-Lyon : le chantier prend de la hauteur

To-Lyon : le chantier prend de la hauteur

Gigantesque et emblématique, le chantier de l’immeuble To-Lyon qui surplombera la gare de la Part-Dieu avance au rythme d’un étage toutes les deux semaines.
To-Lyon : le chantier prend de la hauteur
Citinea

Actualités Publié le ,

Lancés réellement depuis près de deux ans, bien que le projet soit dans les tuyaux depuis 2010, les travaux de construction du To-Lyon couvrent progressivement le parvis de la place Béraudier. L’IGH porté conjointement par Vinci Immobilier et Europequipements, pour un investissement estimé à 600 M€, culminera à terme à 170 mètres du sol, surplombant la gare de la Part-Dieu et le boulevard Vivier-Merle. Véritable bâtiment totem du deuxième plus grand quartier des affaires de l’Hexagone, il proposera 80 000 m2 de surfaces de plancher sur 43 niveaux, dont 66 000 m2 de tertiaire pur.

Plus de 800 personnes mobilisées à terme sur le chantier de To-Lyon

"L’immeuble abritera également un hôtel 5 étoiles de 168 chambres, représentant 10 500 m2 en R+8 et il reposera sur un socle actif totalisant 3 500 m2, en rez-de-chaussée et R+1, où seront réunis des commerces et des services", précise Stéphane Reymond, directeur général adjoint de Vinci immobilier.

Cet énorme chantier, qui mobilise 350 collaborateurs de Vinci construction, en charge des travaux, progresse au rythme d’un étage toutes les deux semaines, selon Denis Planus, en charge du projet chez Vinci construction. Pour maintenir ce rythme, cinq grues parsèment le site. "Au deuxième semestre 2022, nous serons au plus fort des opérations et plus de 800 personnes devraient être mobilisées sur ce chantier", indique-t-il.

Pour l’heure, ses équipes ont atteint le 15e niveau pour le noyau central, mais seulement le 10e niveau pour le plateau dans son intégralité. En parallèle, elles interviennent également dans la réalisation des travaux de la nouvelle place Béraudier. Située au niveau -1, la place basse s’étendra sur 11 000 m2. Elle abritera notamment une vélo-station de 1 500 places, l’accès à la ligne B du métro et des commerces.

Les trois niveaux de sous-sol suivants seront réservés à un parking LPA. "Les travaux du To-Lyon à proprement parler devraient s’achever fin 2023, mais la place basse ne sera pas livrée avant fin 2024, précise Denis Planus. Cette partie du chantier est excessivement technique. Le dernier niveau du parking reposera sur 1 150 micro-pieux, qui seront ancrés dans la molasse."

To-Lyon, un modèle en matière d’efficacité énergétique

Dessiné par l’architecte Dominique Perrault, en partenariat avec le cabinet SUD Architectes, le To-Lyon n’est pas uniquement un bel objet. Bardé de labels, BREEAM Very Good et NF HQE Excellent, il se veut également un modèle en matière d’efficacité énergétique. "A surface identique, il consommera trois fois moins d’énergie que le bâtiment auquel il succède", affirme Stéphane Reymond. Autant de raisons qui expliquent en partie pourquoi il a déjà séduit utilisateurs et investisseurs. "A ce jour, plus de 60 % des surfaces de bureaux ont trouvé preneur", se réjouit-il. Avant de rappeler que la SCI Apicil Part-Dieu a signé leur acquisition en VEFA.

Parmi les futurs utilisateurs, Apicil, justement, et EDF avaient depuis longtemps fait part de leur intérêt. Le premier occupera 20 000 m2 tandis que le second prendra 15 000 m2. Ils ont été rejoints par Spaces, qui implantera sur 10 000 m2 l’un des plus grands sites de coworking de France. "Il ne reste plus que 27 000 m2 à louer", précise enfin Patrick Supiot, directeur général immobilier d’entreprise chez Vinci Immobilier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?