AccueilActualitésTransition énergétique : la contrainte vertueuse des entreprises

Transition énergétique : la contrainte vertueuse des entreprises

Préoccupation de plus en plus partagée, la question de la transition énergétique se pose aussi aux entreprises qui, de plus en plus, doivent la prendre en compte dans leurs méthodes de développement. Comment et pourquoi les acteurs économiques s'engagent-ils pour l'environnement ?
Transition énergétique : la contrainte vertueuse des entreprises
© Caroline Thermoz-Liaudy - Les chefs d'entreprises isérois réfléchissent à être plus vertueux

Actualités Publié le ,

« Si l'année dernière, on avait appliqué stricto sensu l'interdiction de circulation dans Grenoble, nous n'aurions pas travaillé durant 25 jours. Sachant que l'on travaille en moyenne 250 jours par an, cela aurait impacté directement notre travail 10 % de l'année », explique Jean-Baptiste Pastor, responsable logistique de l'entreprise Vicat. Si l'on part du principe que les règlementations seront de plus en plus exigeantes en matière d'environnement, on comprend que les entreprises n'ont pas d'autre choix que de s'adapter aux nouvelles contraintes. Et pour cela, quoi de mieux que d'inventer les solutions qui leur conviennent le mieux ?

C'est pourquoi le cimentier expliquait – devant une assemblée d'industriels rassemblés par la CCI de Grenoble dans le cadre du forum Ecobiz – avoir co-conçu un camion-toupie inédit, roulant au GNV (gaz naturel pour véhicules) et équipé de batteries permettant de stocker assez d'énergie afin de rendre la toupie autonome et qu'elle tourne en continu, y compris à l'arrêt. « La transition énergétique, c'est une phase où coexistent plusieurs énergies. Peut-être un jour reviendra-t-on à une énergie quasi unique, comme ça a été le cas avec le diesel. En attendant, nous devons être inventifs. C'est une contrainte vertueuse », explique-t-il encore.

Quand transition rime avec attractivité

La transition est malheureusement aussi synonyme de frilosité. Comme le précise le responsable énergie et aménagement de GRDF, Nicolas Fritsh, « le parc de stations GNV doit grandir. Or, pour investir dans des véhicules GNV, il faut des stations. Mais pour qu'il y ait des stations, il faut des véhicules. C'est pourquoi, en plus des stations publiques que nous développons, nous aménageons aussi la possibilité de stations privées directement dans les entreprises ».

Celles-ci peuvent également être aidées par les collectivités pour réaliser des bilans et des diagnostics énergétiques. Diagnostics accompagnés de conseils pour faire des économies et être plus en phase avec les démarches RSE. Une entrée dans le cercle vertueux qui pourrait avoir des conséquences insoupçonnées. « Non seulement cela contribue à la pérennité de l'entreprise, mais les personnes que l'on recrute sont sensibles à tous ces aspects. Ceux qui ont le choix entre une entreprise engagée dans un processus RSE et une qui n'a pas fait de démarche choisiront l'entreprise la plus vertueuse. Idem pour nos clients, qui sont de plus en plus sensibles à ce type d'aspect », explique Bruno Barthes, DG adjoint chez Lumiplan. Sans compter, rappellent d'autres, que les travaux liés aux économies d'énergie peuvent être labélisés C2E (certificat d'économie d'énergie), et donc bénéficier de crédits et de remboursements.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?