Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Transports / Léman Express, un nouvel atout majeur pour les Savoie

le - - Savoie

Transports  / Léman Express, un nouvel atout majeur pour les Savoie

Trait d'union ferroviaire entre la Suisse et la France, il rayonne à partir du Grand Genève et d'Annemasse sur une partie de la Haute-Savoie et de l'Ain, gommant l'effet frontière dans un bassin de vie en pleine expansion,bénéficiant aux deux départements savoyards.

Moment historique dimanche 15 décembre lorsque, sur le coup de 5 h 05, en gare d'Annemasse, la première rame du Léman Express s'est élancée en direction de Genève !

Cette mise en service vient concrétiser un projet dont l'on parlait déjà au milieu du XIXè siècle et qui fut même l'objet d'une première convention franco-suisse quelques décennies plus tard... Il ne prendra pourtant véritablement son envol qu'au début du XXIe siècle, sous l'impulsion de Robert Borrel, maire d'Annemasse (cité riveraine de l'agglomération genevoise), qui a relancé la réflexion avec ses homologues helvètes.

« Nous y sommes », s'est exclamé son successeur Christian Dupessey lors de l'inauguration officielle, précédent de trois jours l'ouverture aux usagers. En moins de deux décennies, le projet CEVA –« Cornavin, Eaux-Vives, Annemasse », contraction des noms des deux gares genevoises et de la station la plus proche de Haute- Savoie – aura donc relevé son pari : créer un trait d'union ferroviaire appelé à gommer l'effet frontière dans les déplacements entre les deux pays, et ainsi permettre la mise en service d'une nouvelle offre voyageurs pour le Grand Genève et au-delà. Véritable RER de la cité de Calvin, qu'il traverse de part en part, il va également rayonner sur un réseau de 230 km de lignes et 45 gares, en France comme en Suisse, connectées dans un rayon de 60 km et desservant un territoire de près d'un million d'habitants, ce qui en fera alors le plus grand réseau ferroviaire régional transfrontalier d'Europe.

Et si, côté financement, la confédération helvétique se taille la part du lion (1,376 Md€) du fait de la réalisation de 14 des 16 km de tunnel nécessaires pour la traversée du canton genevois, la France n'en a pas moins apporté quelque 335 M€ par le biais de l'État, de la SNCF, du Département de Haute- Savoie et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour cette dernière toutefois, la note s'avère beaucoup plus importante, considérant les autres investissement liés au projet, de la modernisation des gares aux ateliers de maintenance, en passant par l'achat de nouvelle rames aux couleurs du Léman Express.

50 000 voyageurs quotidiens

À l'arrivée, ce sont plus de 300 M€ qu' Auvergne-Rhône-Alpes aura déboursés, le jeu en valant la chandelle aux yeux de son président Laurent Wauquiez : « Il s'agit d'une formidable chance pour notre Région, fruit d'un travail de coopération étroite avec les Départements de l'Ain et de la Haute-Savoie et la Suisse, qui ouvre une nouvelle possibilité de mobilité durable pour désengorger les routes et accélérer notre travail en faveur de la qualité de l'air ».


Une chance aussi pour Genève, mis en évidence par Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale en charge des transports (et future présidente de la Confédération au 1er janvier), selon laquelle le Léman Express symbolise « une forte volonté de coopération entre nos deux pays, qui permet aujourd'hui de faire sauter le bouchon de la frontière ».

À la clef s'ouvre la perspective estimée de 50 000 voyageurs quotidiens, qui gagneront de précieuses minutes en se rendant en train à leur travail (dont des dizaines de milliers de frontaliers), à la découverte des sites incontournables du lac Léman et des Alpes ou aux grands événements et salons. Pour prendre l'avion également, sans avoir à se soucier de sa voiture, ou encore rejoindre facilement les TGV, TER et trains grandes lignes CFF (chemin de fers fédéraux).

Une nouvelle infrastructure qui, incontestablement, constitue un atout majeur pour un bassin de vie franco-genevois en pleine expansion, tant démographique qu'économique.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer