AccueilActualitésTrois projets régionaux primés au Prix national de la construction bois 2018

Trois projets régionaux primés au Prix national de la construction bois 2018

Carton plein pour Auvergne-Rhône-Alpes, puisque la halle de Lamure-sur-Azergues (Rhône), le pôle culturel et sportif d'Alby-sur-Chéran (Haute-Savoie) et le parcours Anima Motrix à Montéléger (Drôme) décrochent une récompense.
Trois projets régionaux primés au Prix national de la construction bois 2018
© Juan Robert - Le parcours Anima Motrix à Montéléger (Drôme)

Actualités Publié le ,

Enjambant la rivière Azergues, la halle de Lamure-sur-Azergues s'inscrit dans le prolongement de la mairie et forme une sorte de pergola, où les habitants se rencontrent. Lieu de rassemblement et centralité du village, la halle fait dialoguer le bois et la pierre. Le bâtiment repose en effet sur 22 piliers monolithes de pierre régionale qui soutiennent le cocon de bois. Ce toit, constitué d'un tissage de bois dense et ajouré, laisse percer la lumière et porte les tuiles de pierre qui protègent les 45 m3 de bois douglas utilisés pour cette réalisation. Ce projet, qui a décroché le Coup de cœur du public au Prix régional de la construction bois, a aussi su séduire le jury national, qui lui a accordé la mention « Démarche globale » dans la catégorie « Travailler – Accueillir ». D'une surface de 252 m2, cette halle, dont la maîtrise d'œuvre a été assurée par l'architecte Elisabeth Polzella, l'atelier Nao et GEC Rhône-Alpes, a nécessité un investissement de 190 000 €.

Dans la catégorie « Apprendre – Se divertir », c'est le pôle culturel et sportif d'Alby-sur-Chéran, en Haute-Savoie, qui a été désigné lauréat. À la fois pôle culturel, gymnase et école de musique avec auditorium, le bâtiment de 4 398 m2 se compose de trois entités autonomes, deux volumes reliés par une boîte rose. Cet édifice biosourcé a consommé 750 m3 de bois et de la paille comme isolant. La structure et le bardage intérieur sont en épicéa, tandis que le bardage extérieur est fait de douglas ondulé. L'opération, au budget de 9,96 M€ dont 1,75 M€ pour le lot bois, a été réalisé sous la maîtrise d'œuvre de l'agence grenobloise r2k Architectes.

Décrochant une mention « Dimension artistique » dans la catégorie « Aménagement », le parcours Anima Motrix, dans le parc départemental de Lorient (Drôme), propose six œuvres en bois disséminées sur un site de 17 hectares. L'architecture des œuvres repose sur différents systèmes constructifs inspirés de l'habitat animal. Invitant à la détente et au jeu, les œuvres construites in situ à partir de chênes, de douglas et de châtaigniers issus de productions ou de scieries locales ont utilisé 30 m3 de bois. L'impressionnant nid est posé sur une fondation en béton pour une question de sécurité, alors que les autres constructions s'appuient sur un système de pieux battus. Les maîtres d'œuvre de ce projet à 180 000 € sont le Collectif Dérive, Christophe Père, James Bouquard, Pierre-Yves Péré et Guillaume Quemper.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 30 décembre 2021

Journal du30 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?