AccueilCAPEBTrophées des artisans du Patrimoine et Environnement de la Capeb : "Hyper valorisant"

Trophées des artisans du Patrimoine et Environnement de la Capeb : "Hyper valorisant"

Comme Rémi Bonnefoy, adhérent de la Capeb Loire, ils ont participé aux éditions précédentes des Trophées des artisans Capeb. Alors, pourquoi pas vous ?
Rémi Bonnefoy, à gauche.
Rémi Bonnefoy, à gauche.

CAPEB Publié le ,

Plus qu’une profession, une passion. Voilà comment Rémi Bonnefoy, charpentier à Luriecq, dans la Loire, pourrait décrire son quotidien. "Avec mon activité, j’ai réussi à combiner mon intérêt pour l’histoire à mon amour du travail manuel."

Et ça, c’est en partie grâce aux Trophées des artisans du patrimoine et environnement de la CAPEB. "J’ai lancé mon entreprise, Façons bois, en 2019, explique le trentenaire, ancien des Compagnons du Tour de France. Et au départ, je faisais principalement de la charpente traditionnelle. Mais, j’ai rapidement entendu parler du concours."

Le Trophée Capeb, "une belle surprise"

Une aubaine pour ce passionné de vieilles pierres qui, sans hésiter, candidate. "J’ai présenté un chantier de rénovation à Saint-Marcellin-en-Forez : la charpente d’une ancienne ferme que j’ai retravaillé avec du bois de récupération, en utilisant des techniques traditionnelles. J’ai voulu y mixer l’ancien et le moderne."

Un choix payant qui lui vaudra le prix de la communication millésime 2020. "Gagner ce prix, ça a été une belle surprise. Et ça m’a permis d’acquérir une certaine notoriété."

Idéal pour que Rémi Bonnefoy puisse lancer son activité restauration de patrimoine. "Je mets pas mal le Trophée en avant sur mon site internet par exemple. Et souvent, ça rassure les clients. Ils se disent que si j’ai gagné quelque chose, c’est que je dois savoir de quoi je parle (rires)."

Les chantiers patrimoniaux, "hyper valorisant"

Désormais, grâce aux Trophées, le charpentier ligérien, qui emploie trois salariés, a réussi à faire de la restauration de patrimoine son quotidien. "Ça représente près des deux tiers de mon activité aujourd’hui."

Une tendance que Rémi Bonnefoy entend amplifier. "Si je ne peux faire que du patrimoine, voir du monument historique, ça serait vraiment top. Ce sont des chantiers complexes mais j’aime ça. Retravailler des vieilles pièces en chêne ou châtaigner, utiliser les méthodes ancestrales, comme le trait de charpente, ou rembarrer… C’est hyper valorisant, pour moi et pour mes employés.

Vous êtes artisan du bâtiment, une association, une collectivité… ces trophées sont pour vous ! Pour participer ou en savoir plus : https://www.capeb.fr/actualites/trophees-patrimoine-et-environnement-20e-edition
Partager :

20e édition des Trophées des artisans du Patrimoine et Environnement


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?