AccueilAinTrophées des artisans du Patrimoine et Environnement : "Une belle reconnaissance pour nous"

Trophées des artisans du Patrimoine et Environnement : "Une belle reconnaissance pour nous"

Comme Christian Charrion, adhérent de la CAPEB Ain, ils ont participé aux éditions précédentes des Trophées des artisans. Alors pourquoi pas vous ?
Trophées des artisans du Patrimoine et Environnement : "Une belle reconnaissance pour nous"
DR

Ain Publié le ,

C’est avec le beau chantier de l’église de Frans, dans l’Ain, que l’entreprise a remporté un trophée du patrimoine en 2011 : "A l’époque, nous faisions environ une église par an, se souvient Christian Charrion. C’était devenu une spécialité, aujourd’hui, un peu moins. Nous faisons d’autres chantiers, des maisons, un château…"

Christian Charrion a repris il y a environ 10 ans, avec sa sœur Stéphanie Bellet-qui s’occupe de la partie administrative, l’entreprise familiale de leur père, charpentier-couvreur-zingueur, à Villars-les-Dombes.

"A l’époque, nous faisions environ une église par an"

Le trophée toujours installé dans les locaux de l’entreprise suscite parfois des questions : "Je ne me souviens pas que cela nous ait apporté beaucoup de chantiers, mais c’est une belle reconnaissance… Sur le chantier de l’église classée de Frans, nous avions déposé les charpentes en chêne. On les a ensuite creusées, réparées avec de la résine. Puis on a posé des armatures en métal, refait les toitures en tuiles canal, etc. C’était un chantier exceptionnel de dépose des « fermes » (le triangle du toit)…"

Si les rénovations d’églises sont un peu plus rares aujourd’hui (beaucoup ont été restaurées et les budgets manquent dans les communes), les restaurations d’édifices privées prennent le relais : "Nous venons de terminer une couverture en ardoise sur un château à l’Abergement-Clémentiat (Ain)… La restauration, le renouvellement de toitures-couvertures est notre signature", ajoute l’entrepreneur.

CAP-BEP en poche, Christian Charrion a appris ce métier sur les chantiers de sa jeunesse : "Avec quelques anciens, explique-t-il. Aujourd’hui, je ne me plains pas, on arrive encore à trouver des jeunes à qui transmettre le savoir, ils viennent des Compagnons ou de la MFR de Cormoranche."

Mais, comme beaucoup d’entreprises, Charrion et Fils connaît la pénurie et l’augmentation des coûts sur les tuiles, le bois, les métaux, les isolants : "Tout a pris 20 à 50% d’augmentation…" L’entreprise emploie actuellement une quinzaine de salariés : "Nous avons des commandes, mais à long terme, avec des prix en hausse, on n’est sûr de rien…"

Heureusement, la rénovation thermique, via un programme gouvernemental, devrait apporter beaucoup de chantiers en isolation et rénovation thermique.

Partager :

20e édition des Trophées des artisans du Patrimoine et Environnement


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?