Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement : deux artisans de l'Ain en lice

le - - Ain

Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement : deux artisans de l'Ain en lice
DR - Les pilers du chateau de Pelly refaits à l'identique par L'Atelier de la Pierre à Hauteville

Organisée par la Capeb, la compétition valorise le savoir-faire et le talent des femmes et des hommes de l'art. L'Atelier de la Pierre, à Hauteville, et Fabien Drapeau, à Chevry, comptent parmi les dix-sept candidats.

Le rideau tombera sur les 17es Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement jeudi 13 septembre dans le département de l'Ain. Le principal organisateur, la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a en effet choisi la ferme et le domaine des Planons (musée de la Bresse) à Saint-Cyr-sur-Menthon pour accueillir la cérémonie finale de remise des prix. Parmi les dix-sept dossiers présentés cette année par les entreprises artisanales de la région, deux sont des représentants de l'Ain. L'Atelier de la Pierre, installé à Hauteville-Lompnes, et l'EURL Fabien Drapeau (Pierres & Chaux), à Chevry, ont en effet décidé de tenter leur chance dans une compétition au niveau extrêmement relevé.

Un puits romain du Ier siècle

Au coeur du Pays-de-Gex, la société de Fabien Drapeau, créée en 2006, est spécialisée dans la maçonnerie et la restauration (murs en pierre, bâti ancien, dallages, enduits à la chaux…). Convaincu de l'importance de la transmission des savoir-faire, le chef d'entreprise forme chaque année des apprentis et emploie actuellement deux personnes. Le jury des Trophées de la Capeb a pu prendre la dimension de l'engagement de Pierres & Chaux en se plongeant dans le dossier présenté par Fabien Drapeau : la restauration d'un puits de l'aqueduc romain, qui reliait il y a bien longtemps Divonne-les-Bains à Nyon (Suisse). « Remettre au jour un tel joyau est un fabuleux voyage dans le temps, explique-t-il. Il a été construit au Ier siècle, probablement en relation avec la construction des thermes datant de cette période et nécessitant un important approvisionnement en eau. Le puits de visite a d'abord pu être remis en valeur grâce au travail désintéressé de quelques passionnés. Le trio Gérard Clapot, Alain Girod, Gérard Vindret faisant figure de pionniers, avec ensuite la collaboration de Christian Leroux. La première étape a été un état des lieux en collaboration avec les services de la Drac et du musée archéologique de Lausanne. Au vu de la déformation de la voûte existante, il a fallu réaliser un couchi au mortier chaux/prompt afin d'être au plus près de la voûte sans déstabiliser les vestiges restants. Chaque pierre de récupération avait été stockée par catégories : les pierres du canal, celles du départ de la voûte et celles de la voûte. Le but était de leur redonner vie en retrouvant leurs places d'origine. Pour l'ensemble de la maçonnerie, nous avons réalisé un mortier préconisé par la Drac, composé de sable naturel calcaire et d'une chaux NHL5. Un joint de couleur constitué d'oxyde de fer et de brique pilée a été réalisé pour marquer la séparation entre l'existant et la nouvelle restauration ».

Une méthode du Moyen Âge

L'autre représentant aindinois dans la course aux Trophées est L'Atelier de la Pierre, dirigé par Rémi Pesenti. L'entreprise a vu le jour sur le plateau d'Hauteville en 2007. Elle est l'émanation de SARL Pesenti, créée en 1965 par le grand-père de l'actuel dirigeant. L'Atelier travaille essentiellement la pierre calcaire dure de la région, issue des carrières de Champdor, Villebois et Hauteville. « À partir d'un bloc prélevé en carrière, nous concevons des éléments architecturaux et décoratifs pour l'intérieur et l'extérieur : fontaines, voûtes, éviers, vasques, cheminées, escaliers, dallages… », explique Rémi Pesenti, un habitué des opérations de restauration de monuments chargés d'histoire (abbaye d'Ambronay, parvis des églises de Moirans-en-Montagne et Pont-d'Ain, fontaine de Vœux-d'Izenave…).

Le dossier présenté est la réalisation à l'identique des piliers du portail du château de Pelly (XIIIe siècle) à Desingy, près d'Annecy. « Nous avons constaté que les pierres étaient trop dégradées pour être restaurées, raconte l'artisan. Il a donc été décidé avec le propriétaire de refaire l'ensemble à l'identique avec de nouvelles pierres (pierre d'Hauteville). Un relevé détaillé des anciens piliers a été réalisé sur place pour réaliser les plans sur ordinateur. Nous avons ainsi pu définir les volumes de pierre nécessaires avant de choisir les blocs en carrière. Au total, 20 tonnes de blocs bruts de pierre d'Hauteville ont été utilisées. Les plans ont permis de réaliser des profils et des panneaux de plan pour tailler des parties courbes et des arêtes. Les tranches ont été sciées, puis les éléments six faces au volume capable débités. A partir de là, le travail est devenu plus manuel. Avec des machines électroportatives nous avons taillé les éléments courbes grâce à des contres profils. Pour conserver l'esprit des vieilles pierres, il était logique de réaliser dans nos pierres dures un aspect de taille identique à ceux de l'époque. Nous avons donc réalisé le bouchardage à la main, une méthode du Moyen Âge toujours d'actualité qui consiste à frapper la pierre avec une massette dentée ».




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer